Lesieur Cristal va investir 600 millions de DH d’ici 2018

  L’entreprise, contrôlée à 41% par le Français Sofiprotéol, se lance dans un vaste programme de dépenses : l’outil de production, l’amont et la gamme de produits vont profiter de cet afflux de capitaux.  

Lesieur Cristal va investir 600 millions de DH d’ici 2018

Le 14 mars 2013 à 17h35

Modifié 14 mars 2013 à 17h35

  L’entreprise, contrôlée à 41% par le Français Sofiprotéol, se lance dans un vaste programme de dépenses : l’outil de production, l’amont et la gamme de produits vont profiter de cet afflux de capitaux.  

 

Lesieur Cristal, qui publiera ses résultats dans quelques semaines, vient de lever un coin du voile sur sa stratégie. « Nous allons investir 600 millions de DH sur les 5 prochaines années pour développer l’amont, la production, la logistique et pour lancer de nouveaux produits. », souligne Samir Oudghiri Idrissi, son directeur général.

 

Plusieurs domaines vont bénéficier de la nouvelle stratégie de l’entreprise

 

L’amont va être fortement développé. L’objectif est de parvenir à une filière intégrée pour Lesieur Cristal qui va aider les agriculteurs à produire des grains. Le problème aujourd’hui se situe en effet dans la forte dépendance de Lesieur Cristal vis-à-vis de l’import : 98% des graines de soja et de tournesol que l’entreprise transforme sont importées.

 

Pour le tournesol, Lesieur Cristal veut passer de 20.000 tonnes produits chaque année à 150.000 tonnes, soit 20% des besoins du pays d’ici 2020. Selon l’entreprise, cela représentera une économie de 2 milliards de DH par an sur la facture d’importation. 

Et des revenus en plus pour le monde rural

 

Pour l’olive, Lesieur Cristal veut monter en puissance. L’entreprise a investi dans deux exploitations à Kelâat Sraghna et à Meknès, soit 1.175 hectares, permettant de produire à terme 1.300 tonnes d’olives par an. Pour traiter les olives le plus vite possible et obtenir un faible niveau d’acidité, Lesieur réalise une unité de trituration à Kelâat Sraghna d’une capacité de 270 tonnes par jour.

 

La production va continuer de bénéficier de forts investissements notamment sur le site de Aïn Harrouda, où une chaudière a été installée pour un coût de 20 millions de DH. L’unité de trituration d’olives représente une dépense de 30 millions de DH. La logistique devrait aussi profiter de cet afflux de capitaux. Lesieur Cristal livre par ses propres moyens 50.000 points de vente sur les 120.000 existants dans le pays.

 

Enfin, la part de l’export est appelée à grandir au sein du chiffre d’affaires pour passer de 10% à 15% d’ici 5 ans. Le Moyen Orient et l’Afrique subsaharienne sont les marchés visés en priorité, notamment en jouant sur le « made in Morocco ». L’entreprise a dans les cartons un projet d’huile d’olive spécialement élaborée pour l'export en capitalisant sur la bonne image des produits agro-alimentaires marocains à l’international.


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank : Visa par l’AMMC du prospectus relatif à une émission obligataire subordonnée perpétuelle

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.