Halal : du potentiel, mais encore peu d’opérateurs

Alors que Halal Expo débute à Paris, les Marocains sont encore peu nombreux à parier sur ce créneau. Agro Food s’est positionné sur ce marché de longue date.

Halal : du potentiel, mais encore peu d’opérateurs

Le 8 avril 2013 à 20h05

Modifié 8 avril 2013 à 20h05

Alors que Halal Expo débute à Paris, les Marocains sont encore peu nombreux à parier sur ce créneau. Agro Food s’est positionné sur ce marché de longue date.

L’alimentation halal, dont le chiffre d’affaires au niveau mondial est estimé à 5,5 milliards d’euros chaque année, organise son salon à Paris les 9 et 10 avril. Ce marché séduit peu à peu les industriels marocains de l’agroalimentaire. Les premières certifications marocaines ont été délivrées l’année dernière à quelques industriels. Parmi eux :  deux entreprises de charcuterie parmi les importantes du pays, Koutoubia et Banchereau (Dindy).

Agro Food Industrie, basé à Marrakech, est spécialisé dans la fabrication de petits pots bébés, avec un outil de production de 280 000 pots en verre par jour et 400 000 pots en plastique par jour. L’entreprise a obtenu sa certification halal marocaine l’année dernière.

Mais les dirigeants de l’entreprise ont déjà une solide expérience de la certification halal. « Nous avons obtenu la certification AVS, la plus crédible en France, pour exporter nos produits sur ce marché qui compte environ 5 millions de consommateurs musulmans » explique Philippe Karim Charot, directeur général de l’entreprise. Et de poursuivre : « La certification représente un vrai plus sur les marchés européens ou du Moyen Orient, et surtout dans des pays très exigeants en matière de halal comme la Malaisie ou l’Indonésie. »

Par expérience, Philippe Charot a pu constater que le « made in Morocco » ne suffisait pas à crédibiliser le produit comme étant halal. D’où l’importance de la certification. En Europe, où le niveau de confiance des consommateurs dans les produits carnés a connu une relative baisse suite à plusieurs scandales, la certification halal rassure les clients. Encore faut-il s’y repérer parmi les multiples organismes certificateurs. Dans ces conditions, Agro Food a fait le choix d’AVS,  l’organisme considéré comme le plus rigoureux sur la marché français.

Au Moyen Orient et en Asie, la certification est aussi devenue un sésame pour celui qui veut pénétrer le marché du halal. Pour ces pays, Agro Food a choisi de mettre en avant le label halal marocain délivré par l’Imanor. Ce label y jouit d’une bonne réputation car il a été mis en palce en collaboration avec l’Organisation de la conférence islamique (OCI).

Aujourd’hui, Agro Food réalise 80% de son chiffre d’affaires à l’export. L’Algérie est son premeir marché étranger, suivi de l’Arabie Saoudite. Le Liban, la Jordanie font aussi partie des pays qui reçoivent des cargaisons de petits pots bébés.

Comme de nombreux industriels marocains, Philippe Charot veut développer dans les années qui viennent ses exportations vers l’Afrique subsaharienne. Pour cela, il compte bien sur un nouveau produit qu’il lancera dans les prochaines semaines. D’un marché de niche – le petit pot bébé halal – il espère bien ainsi passer à un marché de masse grâce à une céréale infantile mise au point pour répondre aux attentes des familles d’Afrique subsaharienne.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SCR: Assemblée Générale Ordinaire

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.