Marketing: Coca-Cola crée l’événement pour les mamans

La caravane culinaire de la marque de soda s’est lancée dans une aventure de 10 semaines à travers 9 villes du Maroc pour proposer toutes sortes d’astuces aux mamans. Objectif : réussir un dîner heureux, en famille.

Marketing: Coca-Cola crée l’événement pour les mamans

Le 9 mai 2013 à 18h05

Modifié 9 mai 2013 à 18h05

La caravane culinaire de la marque de soda s’est lancée dans une aventure de 10 semaines à travers 9 villes du Maroc pour proposer toutes sortes d’astuces aux mamans. Objectif : réussir un dîner heureux, en famille.

Journée continue, maman qui travaille, enfants à la cantine… Le repas de midi, qui réunissait autrefois la famille, est de plus en plus pris à l’extérieur de la maison. C’est donc désormais le dîner qui réunit la maisonnée et le repas léger ou le sandwich ne font plus l’unanimité.

Tout le monde mange sur le pouce à midi aussi, et en fin de journée, ce sont les mamans qui subissent le stress de la préparation du repas. Elles sont en effet toujours tenues responsables de la réussite ou de l’échec de cette réunion familiale autour de la table, sans compter qu’on leur reproche souvent de cuisiner la même chose. Or il est difficile pour les mamans, même si elles cherchent toujours à faire plaisir à leur petite famille, d’innover et de réussir leurs plats 365 jours par an.

Think global, act Maroc

C’est en partant de ce constat et du stress des mamans, que Coca-Cola Maroc a adapté le concept « better together » du groupe Coca-Cola – les repas sont meilleurs en famille- à travers une action originale : amener de nouvelles idées aux mamans pour faire justement de leurs repas un moment de joie. Et puisqu’il existe déjà des livres de recettes et des émissions TV culinaires, Coca-Cola Maroc a pensé à innover en organisant une caravane à travers le Maroc, où une chef s’adresserait directement aux mamans pour leur donner des astuces. Ainsi, elles pourront, à travers des gestes simples, faire du dîner un moment innovant et heureux à travers des choses du quotidien.

« Cette fois-ci, nous voulons vraiment changer les choses et bousculer notre manière de communiquer. Donc aujourd’hui nous avons une approche fraîche, nouvelle. Nous sommes toujours autour du positionnement de la marque qui est le bonheur, c’est son ADN, et nous touchons les mamans qui sont les prescriptrices de la marque », nous déclare Mehdi Alami, directeur marketing de la marque Coca-Cola au Maroc.

Cette campagne est donc une rupture dans le type de communication de Coca-cola. Ce n’est plus à travers les classiques spots télévisés ventant le breuvage à la recette secrète, mais à travers un chef cuisinier de renom, Myriam Ettahri, que la marque va communiquer et ce, jusqu’au mois de Ramadan.

L’expérience cuisine de Coca-Cola

Pour toucher directement sa cible, la caravane de l’expérience Coca-Cola a donc entrepris de faire le tour du Maroc durant 10 semaines, avec à son bord la chef Myriam Ettahri. Après son départ de Marrakech, elle a fait escale à El Jadida, Casablanca et Rabat et devrait se rendre prochainement à Tanger, Oujda, Fès et Kenitra pour finir son périple à Agadir.

A chacune de ces étapes, c’est donc toute une logistique qui est déployée par Coca-Cola Maroc pour dresser le chapiteau, les stands et mettre en place le matériel de cuisine. L’expérience consiste en effet à organiser pour chaque événement trois ateliers de 15 minutes chacun pour permettre aux mamans de se familiariser avec l’art de la table, d’apprendre des techniques culinaires et bien sûr de suivre un cours de cuisine avec la chef. Coca-Cola se positionnant comme un produit démocratique, les recettes proposées sont simples, faciles et s’inspirent du patrimoine culinaire marocain en le modernisant.

Brochettes au Coca et hamburger à la pistache

Pour la chef Ettahri, l’essentiel est d’utiliser toutes les astuces pour gagner du temps, tout en cuisinant avec le cœur. Aussi, lors de son passage à Casablanca, la chef a-t-elle proposé aux mamans venues participer à l’expérience des recettes simples et originales, mais surtout beaucoup d’astuces. En voici quelques unes :

Le hamburger pistache : Pour changer du quotidien, Myriam a proposé aux mamans d’éviter le traditionnel assaisonnement paprika et cumin du steak haché pour lui préférer de la noix de muscade, de la cannelle et des pistaches hachées. Le tout relevé d’un peu de coriandre, persil, poivre et sel. Pour éviter les dépenses liée au pain spécial burger, elle a conseillé aux mamans d’utiliser des Krachels –pain au lait traditionnel- en remplaçant dans la recette le beurre par de l’huile d’olive. Enfin, elle a agrémenté le burger de tranches de concombre et d’avocat.

La viande au Coca-Cola : Pour éviter de passer des heures à cuisiner un tagine traditionnel d’agneau aux oignons confits, Myriam a tout d’abord conseillé aux mamans de mélanger la viande à du bicarbonate 15 minutes auparavant pour l’attendrir. Après avoir bien lavé la viande, elle l’a ensuite fait cuire à feu doux dans un peu d’huile, de beurre, et du Coca-cola ! Une pincée de cannelle, du gingembre et un petit bout de bouillon… au bout de cinq minutes, le tagine était prêt et les mamans conquises.

Trois questions au chef Myriam Ettahri, nouvelle égérie de Coca Cola Maroc

Qu’avez-vous retenu de ce début de parcours de l’expérience Coca-Cola Maroc ?

Les mamans sont très à l’aise durant les expériences. Elles viennent derrière les fourneaux avec moi et n’hésitent pas à participer lors des ateliers. Toutes ces femmes aiment faire plaisir à leurs enfants, à leur mari, à leur entourage mais lorsqu’on veut faire de la cuisine marocaine cela prend des heures, alors elles sont contentes de découvrir de petites astuces pour gagner du temps.

Où êtes vous allée chercher toutes ces petites astuces ? Plutôt du côté du gain de temps, de la cuisine marocaine ou de la nouvelle cuisine…

J’essaie d’initier les mamans à des techniques que j’ai apprises de mes années d’expérience au niveau culinaire et c’est des techniques qui sont utilisées dans beaucoup de trois étoiles Michelin où j’ai travaillé. Puisqu’elles ne lisent pas beaucoup de livres de cuisine techniques, je pense leur apprendre des choses toutes simples comme la cuisson à l’anglaise pour que leurs légumes soient verts…

La tranche d’avocat dans le sandwich n’est pas sans rappeler la cuisine latino-américaine… vous faites donc également voyager les mamans à travers vos recettes…

Exactement, nous essayons de donner une petite touche asiatique avec la cuisine marocaine comme l’astuce thaïlandaise qui consiste à ajouter un peu de sucre dans la harissa pour équilibrer entre le salé, le sucré et le côté pimenté de la chose. Mais aussi des touches italiennes comme marier la tomate avec les agrumes car on ne pense pas à les mélanger au Maroc puisque pour nous les agrumes sont réservés au dessert. On essaie d’ouvrir les esprits de ces mamans vers des petites choses qui sont simples et qu’elles peuvent appliquer facilement avec ce qu’elles ont dans leur réfrigérateur. On s’adresse à des mamans, avec leur langage et avec des produits qu’elles connaissent et surtout des recettes qu’elles peuvent refaire à la maison.

L’idée est que les mamans puissent se débrouiller avec ce qu’elles ont… On n’utilise absolument pas de produits nobles mais des produits que l’on trouve facilement. Même pour les poissons, on va rester sur du merlan, de la sardine. Dans les découpes de viande, on va utiliser des découpes peu chères mais donner des astuces comme le bicarbonate ou le Coca-cola pour les attendrir.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Nomination de deux administrateurs indépendants

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.