Ce matin au Maroc

Passe d’armes. Sur le portail Lakome, intéressante passe d’armes entre Abdallah Bouanou, président du groupe parlementaire du PJD et Khadija Rouissi, députée du PAM. Abdallah Bouanou  (ici et ici): “malgré le soutien de SM le Roi, le gouvernement ne peut arriver tout seul à mener toutes les réformes, ni même à appliquer toutes les dispositions de la Constitution ». Réponse de Khadija Rouissi (ici) : « si vous êtes incapables de mener les réformes et d’appliquer la Constitution, ayez le courage de démissionner ». Petite phrase ou langue de bois ? Le gouvernement n'est pas intervenu dans l'organisation, récemment à Rabat, du Forum d'affaires Maroc-Turquie, a assuré le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, ajoutant que la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) constitue le partenaire principal et officiel de l'Exécutif. Dans une déclaration à la presse à l'issue de la réunion, jeudi, du conseil de gouvernement, M. El Khalfi a qualifié d'"injustifiées" les informations selon lesquelles la CGEM a boycotté ce Forum, tenu en marge de la visite officielle du premier ministre turc.

Ce matin au Maroc

Le 7 juin 2013 à 7h56

Modifié 11 avril 2021 à 2h35

Passe d’armes. Sur le portail Lakome, intéressante passe d’armes entre Abdallah Bouanou, président du groupe parlementaire du PJD et Khadija Rouissi, députée du PAM. Abdallah Bouanou  (ici et ici): “malgré le soutien de SM le Roi, le gouvernement ne peut arriver tout seul à mener toutes les réformes, ni même à appliquer toutes les dispositions de la Constitution ». Réponse de Khadija Rouissi (ici) : « si vous êtes incapables de mener les réformes et d’appliquer la Constitution, ayez le courage de démissionner ». Petite phrase ou langue de bois ? Le gouvernement n'est pas intervenu dans l'organisation, récemment à Rabat, du Forum d'affaires Maroc-Turquie, a assuré le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, ajoutant que la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) constitue le partenaire principal et officiel de l'Exécutif. Dans une déclaration à la presse à l'issue de la réunion, jeudi, du conseil de gouvernement, M. El Khalfi a qualifié d'"injustifiées" les informations selon lesquelles la CGEM a boycotté ce Forum, tenu en marge de la visite officielle du premier ministre turc.

Et pour cause, la CGEM "n'a pas participé à la préparation de ce Forum organisé à l'initiative de deux associations d'hommes d'affaires marocains et turcs", a noté le ministre, ajoutant que "l'organisation de ce Forum s'est faite sans l'intervention du gouvernement".
Il a affirmé, d'autre part, que "la CGEM constitue le partenaire principal et officiel du gouvernement".

Le Maroc, favorable à l’entreprenariat féminin ?En tous les cas, il vient d’être classé 13ème mondial, 3ème pays musulman et premier pays arabe pour ce qui concerne les conditions favorables à l’émergence de l’entreprenariat féminin. Ici.

Doing Business, le Maroc va gagner 8 pointsgrâce au seul décret sur la simplification des procédures de construction adopté récemment en conseil de gouvernement. C’est ce que nous annonce Youssef Ibn Mansour, président de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers.

Le Maroc était classé 93è sur 185 pays en 2012, avec 62,8 points. Puis 97ème en 2013 avec 62,3 points. Il espère dépasser les 70 points et gagner plusieurs places au classement général. Le classement 2014 sera élaboré sur la base des données arrêtés à juin 2013.
Le Maroc plante actuellement plus de 12 millions d’arbres par an, dans le cadre du plan de reconversion de 20% du sol dédié aux cultures extensives vers l’arboriculture. C’est Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, qui a livré ces chiffres hier à Lisbonne.
Le ministre a également souligné que la superficie irriguée atteint les 1,4 million d'hectares, soit 18 pc de la superficie cultivée et que le programme national de l'économie d'eau vise la reconversion de 550.000 ha en irrigation localisée avec les techniques de goutte-à-goutte, des actions qui font du Maroc un leader dans le domaine de la collecte et l'utilisation efficiente de l'eau.
Immobilier : enfin, la VEFA. Le conseil de gouvernement a adopté jeudi le projet de loi modifiant et complétant le Dahir du 12 août 1913 formant code des obligations et des contrats en vue de réglementer les transactions relatives à la vente d'immeubles en état futur d'achèvement.

Ce projet de loi, présenté par le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, vise notamment à mettre en place une réglementation et une base juridique qui organisent les transactions relatives à la vente d'immeubles en état futur d'achèvement, instaurer un climat sain et approprié à ce genre de transactions immobilières, assurer des garanties suffisantes pour les acquéreurs et les inciter à mobiliser leurs ressources financières de sorte qu'ils soient en mesure d'accéder à la propriété en payant par tranches.

Ce texte prévoit expressément la nullité des contrats relatifs à la vente d'immeubles à construire qui n'étaient pas conclus conformément aux dispositions de ce projet de loi et stipule la possibilité de conclure le contrat préliminaire de vente d'immeubles en état futur d'achèvement après obtention du permis de construire, précise le ministre.

Sécurité alimentaire: sans le Maroc, rien ne sera possible. La production agricole mondiale devrait s'accroître de 1,5 pc par an en moyenne pendant la décennie à venir, contre 2,1 pc de 2003 à 2012, indique jeudi un communiqué de l'Organisation des Nations Unis pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO).

Outre à l'aggravation des contraintes de ressources et des pressions exercées sur l'environnement, cette tendance à la baisse s'explique aussi par le manque de superficies agricoles supplémentaires et la hausse des coûts de production, souligne le communiqué qui cite un rapport conjoint de l'OCDE et de la FAO.
Les Perspectives agricoles de ces deux organisations pour 2013-2022 prévoient ainsi que les prix des produits végétaux et des produits animaux resteront supérieurs aux moyennes antérieures historiques à moyen terme, sous l'effet combiné du ralentissement de la croissance de la production et de la hausse de la demande, biocarburants compris.
Le secteur agricole obéit désormais davantage au marché, alors qu'il était auparavant soumis aux politiques gouvernementales des pays industrialisés conduisant les prix à des niveaux très faibles, explique le rapport.

Seule une hausse importante de la productivité permettra de réaliser la sécurité alimentaire mondiale, ce qui renforcera le rôle stratégique du Maroc, à travers les productions du groupe OCP.

Nominations. Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi, sous la présidence du Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a avalisé des propositions de nomination, conformément aux dispositions de l'article 92 de la Constitution, exclusivement masculines comme c’est presque toujours le cas :

– Mohamed Said Bentirass Laalj au poste de directeur des affaires juridiques et des équivalences au ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres,

-Abdelilah Affifi, directeur du budget et des affaires générales

– El Bachir Kouhlani, directeur de la coopération et de partenariat au même ministère,
– Mohamed Ait Azzizi, directeur de la protection de la famille, de l'enfance et des personnes handicapées au ministère de la solidarité, de la famille et du développement social

-El Hassan Lemaalam, directeur de l'Ecole des sciences de l'information (ESI) relevant du Haut-commissariat au plan (HCP).


 

A lire aussi


Guelmim : l’épopée politique des familles sahraouies (I)

REPORTAGE. Si la bataille politique, à l’occasion des échéances électorales, est particulièrement endiablée dans les régions du sud, avec des alliances d'intérêts entre familles puissantes et influentes, la ville de Guelmim surnommée la porte du désert ne déroge pas à cette règle. D’où les familles sahraouies puisent-elles leur légitimité, leur force et leur influence ? Comment se dessine la cartographie politique dans la province de Guelmim ? Quelles familles sont toujours dans la course et lesquelles sont hors circuit ?

Transformation numérique : étude pour la mise en place des Agences urbaines numériques 2.0

La Direction de l'urbanisme, relevant du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, lance un appel d'offres. L’étude couvrira l’ensemble des aspects liés à la transformation numérique des Agences urbaines du royaume, de la Direction de l’urbanisme, ainsi que de la Direction des ressources humaines et des moyens généraux du ministère. L'étude prévoit également la mise en place d’un système de veille urbaine.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SNEP : COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.