Colorado, Jet Alu et Taslif déclassées à la bourse de Casablanca

Les trois sociétés passent du marché principal au marché développement. Le déclassement est intervenu à cause  de la baisse du nombre minimum des actions diffusés au public. Mais les conséquences semblent plutôt limitées pour les valeurs.  

Colorado, Jet Alu et Taslif déclassées à la bourse de Casablanca

Le 24 juillet 2013 à 18h04

Modifié 24 juillet 2013 à 18h04

Les trois sociétés passent du marché principal au marché développement. Le déclassement est intervenu à cause  de la baisse du nombre minimum des actions diffusés au public. Mais les conséquences semblent plutôt limitées pour les valeurs.  

Suite à l’évaluation de la situation financière des sociétés cotées, la bourse de Casablanca a décidé de  déclasser trois sociétés cotées.

La bourse de Casablanca compte 3 compartiments.  Le passage d'un compartiment à l'autre pour une valeur se fait sur plusieurs critères : le chiffre d’affaires, le capital propre et le nombre minimum des actions diffusées au public.

Le marché principal est réservé aux grandes entreprises. Le marché de développement s’adresse aux entreprises de taille moyenne qui ont un chiffre d’affaire minimum de 50 millions de dirhams.

Et pour le maintien d’une valeur dans un compartiment il faut respecter certaines conditions.

Dans le cas de ces trois entreprises, le déclassement est intervenu à cause  de la baisse du nombre minimum des actions diffusés au public. Le nombre minimum est de 250.000 actions pour un nominal de 100 dirhams.

Or, Taslif, société de financement, a près de 2,3 millions d’actions avec un nominal de 10 dirhams, soit l'équivalent de 230.000 avec un nominal de 100 dirhams. Elle ne remplit donc plus la condition.

Pour Colorado, le nombre des actions diffusées dans le public est de 2.328.885 à valeur nominal de 10 dirhams. Donc près de 232.000 à valeur de 100 dirhams. Et enfin, Jet Alu a 458.000 actions à valeur nominal de 50. Loin des 250.000 actions à nominal de 100. Pour cette raison, les trois sociétés rejoignent les 16 entreprises du marché développement. Le reclassement des sociétés entrera en vigueur à partir du 29 juillet.

Quelle conséquence ?

Il n’y aura pas d’impact immédiat et conséquent sur la bourse de Casablanca car ce sont des petites valeurs qui pèsent peu dans la capitalisation boursière, nous explique un analyste financier de la place casablancaise.

Par ailleurs, ce déclassement n'affectera pas le cours du titre, mais peut-être qu’il y aura moins de transactions sur ces valeurs. « En effet, les échanges risquent de baisser vu que les investisseurs préféreront investir dans le marché principal là où il y a les plus grandes sociétés. »

Dans une conjoncture difficile et avec la morosité de la place casablancaise, perdre la confiance des investisseurs est le pire qui peut arriver à une entreprise cotée.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : Résultats annuels 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.