Conférence de presse de Maroc Telecom: Pas d’éclairage sur la cession des parts de Vivendi

Abdessalam Ahizoune a invité la presse nationale pour un ftour mercredi soir. Au menu : résultats semestriels de Maroc Telecom mais point de révélations sur la vente des parts de Vivendi.

Conférence de presse de Maroc Telecom: Pas d’éclairage sur la cession des parts de Vivendi

Le 25 juillet 2013 à 8h05

Modifié 25 juillet 2013 à 8h05

Abdessalam Ahizoune a invité la presse nationale pour un ftour mercredi soir. Au menu : résultats semestriels de Maroc Telecom mais point de révélations sur la vente des parts de Vivendi.

Ils étaient nombreux les journalistes qui se sont déplacés pour la conférence de presse organisée par le président du directoire du premier opérateur télécoms du Maroc. On espérait une déclaration d’Abdeslam Ahizoune sur la cession des parts de Vivendi de Maroc Telecom, mais le président n’a pas évoqué ce point. Il s’est limité à présenter les résultats semestriels du groupe.

Les filiales de Maroc Telecom se portent bien. Leur chiffre d’affaires a progressé de 9%.

En revanche, le CA du groupe au Maroc a régressé de 8% par rapport au premier semestre 2012.

Ce recul est du au ralentissement de la consommation intérieure, mais aussi à la baisse des tarifs des terminaisons d’appels par le régulateur le 1er janvier 2013.

Le résultat net part du groupe est en hausse de 12,6%, à 3,5 milliards de DH.

M. Ahizoune a terminé son allocution par les réalisations du groupe quant aux dessertes dans les localités rurales. 27.000 localités ont été couvertes à fin juin.

Vous vous en doutez, les journalistes présents ont profité de la présence du président de Maroc Telecom pour évoquer la cession des parts de Vivendi. Mais le PDG de l’opérateur n’a pas développé la question. Pas plus qu’on en sait déjà. Il a rappelé donc la signature de l’accord de négociations entre  Vivendi et  l’émirati Etisalat, qui devraient durer deux mois. « S’ils ont signé cet accord, c’est que les négociations vont bon train. Mais il y a d’autres acteurs qui entrent en considération. Les pays africains doivent donner leur accord et le gouvernement marocain doit délivrer les autorisations nécessaires».

Toutefois, si Abdessalam Ahizoune n’a pas voulu trop en dire, il a affirmé que des négociations entre des investisseurs marocains sont en cours pour constituer un consortium qui pourrait éventuellement acheter une partie des 53%.

A la question de savoir si la CDG, qui revient sans cesse dans les médias, est concernée, le PDG n’a pas confirmé l’information mais ne l’a pas démentie non plus. « Tout le monde peut investir dans les parts de Maroc Télécom », affirme-t-il.

En principe, on devrait connaître les nouveaux acquéreurs des parts de Vivendi dans Maroc Telecom dans quelques semaines. En attendant, le premier opérateur marocain continue son bonhomme de chemin avec assurance.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Indicateurs trimestriels au 31/03/2020 d’Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.