Près de 7 millions d’élèves ont effectué leur rentrée

C’est une rentrée scolaire pleine de symboles que le Maroc a connue ce mercredi 11 septembre 2013. Le Roi a donné le coup d’envoi d’une opération «Un million de cartables» et a inauguré un institut de formation aux métiers de l’aéronautique.  

Près de 7 millions d’élèves ont effectué leur rentrée

Le 12 septembre 2013 à 9h30

Modifié 27 avril 2021 à 22h22

C’est une rentrée scolaire pleine de symboles que le Maroc a connue ce mercredi 11 septembre 2013. Le Roi a donné le coup d’envoi d’une opération «Un million de cartables» et a inauguré un institut de formation aux métiers de l’aéronautique.  

6.775.000 élèves sont inscrits au titre de cette rentrée dont 695.000 nouveaux inscrits.

Un enseignement humain, solidaire, efficace, qui accorde de la place à la formation et à l’excellence. Tels sont les messages de cette journée du mercredi 11 septembre, celle de la rentrée scolaire 2013-14.

Réhabilitation de l’école. Marquée du sceau du changement, la rentrée scolaire 2013-2014 présente un caractère particulier dans la mesure où elle intervient au lendemain du discours royal du 20 août dans lequel le Souverain avait tiré la sonnette d'alarme sur la situation du secteur de l'Education dont il a diagnostiqué les maux, défini les enjeux et tracé les voies pour une réhabilitation de l'école.
La réhabilitation du système d'éducation, érigée en tête des priorités nationales, se doit de permettre aux jeunes d'affûter leurs talents, de valoriser leur créativité et de s'épanouir pleinement, afin qu'ils puissent remplir les obligations de citoyenneté qui sont les leurs, dans un climat de dignité et d'égalité des chances, et qu'ils apportent leur concours au développement durable et global du Royaume.
Le Roi avait également décidé d'opérationnaliser le Conseil supérieur de l'Enseignement dans sa version actuelle, dans l'attente de l'adoption des textes juridiques relatifs au Conseil supérieur de l'Education, de la Formation et de la Recherche scientifique et ce, en application des dispositions transitoires prévues par la Constitution. Un universitaire reconnu et crédible, Omar Azziman, a été nommé à sa tête.

 

Initiative royale "Un million de cartables". Le Roi Mohammed VI a donné, mercredi à l'école "Gandhi" à Casablanca, le coup d'envoi officiel de la rentrée scolaire 2013-2014, et lancé l'initiative royale "Un million de cartables" qui bénéficiera cette année à près de 4 millions d'élèves.
C'est aussi dans le cadre de ces efforts de réforme que s'inscrit l'initiative royale "Un million de cartables", lancée par le Souverain en 2008 reconduite chaque année depuis lors – et visant à donner une forte impulsion à la généralisation de l'enseignement fondamental et à l'affirmation de son caractère obligatoire, de sorte à garantir l'égalité des chances en matière d'enseignement et à lutter contre le phénomène de décrochage scolaire.
Cette initiative, qui mobilise cette année des investissements de l'ordre de 344 millions de dirhams, concerne l'ensemble des provinces et préfectures du Royaume et profite aux élèves de l'enseignement primaire et collégial, avec une priorité accordée à ceux du monde rural (62 pc). Elle s'inscrit dans une démarche solidaire, axée sur la consolidation de la dimension sociale des réformes profondes en cours dans plusieurs secteurs clés qui touchent directement le quotidien des citoyens.
L'initiative "Un million de cartables" s'inscrit notamment dans le cadre de la stratégie nationale de soutien social aux enfants scolarisés et leurs familles, dotée cette année d'une enveloppe budgétaire de 1,910 milliard de dirhams. Cette stratégie comprend également un programme de soutien financier "Tayssir" (713 millions DH), ainsi que des programmes d'amélioration du transport scolaire (66 millions DH) et des services des cantines et des internats (787 millions DH).
Le Roi a visité des salles de cours de l'école "Gandhi" qui compte 15 classes, dont 9 classes intégrées destinées à favoriser l'intégration sociale de l'enfant en situation de handicap ou d'inadaptation. Le Souverain a ensuite procédé à la remise symbolique de cartables et de manuels scolaires au profit de quinze élèves de l'école "Gandhi", dont cinq enfants trisomiques, et à dix enfants d'un collège de la commune rurale Ouled Saleh.


Inauguration de l'Institut spécialisé dans les métiers de l'aéronautique de Nouaceur. Le Souverain a inauguré ce mercredi 11 septembre, l'Institut spécialisé dans les métiers de l'aéronautique et de la logistique aéroportuaire de Nouaceur.
Mobilisant des investissements de l'ordre de 72,2 millions de dirhams, le nouvel Institut vient accompagner l'essor du secteur de l'aéronautique et la mise en œuvre du Pacte national de l'émergence industrielle (PNEI), comme il répond aux besoins en ressources humaines, qualifiées et de haut niveau, des industriels aéronautiques implantés au Maroc, particulièrement ceux installés au niveau de l'aéropôle de Nouaceur.

Construit sur une superficie de 15.000 m2, dont 8.940 m² couverts, ce pôle de formation constituera un vivier important pour cette industrie à forte valeur ajoutée, notamment dans les domaines de la chaudronnerie aéronautique, des matériaux composites, de l'ajustage-montage de cellules d'aéronefs, de la mécatronique, de l'usinage sur machines à commande numérique.

L'établissement, doté d'espaces et d'équipements de formations conformes aux normes et standards internationaux, assurera ainsi un large éventail de formations, mises en place par l'Office de la formation professionnelle et de promotion du travail (OFPPT) de manière concertée avec les Professionnels du secteur, avec une capacité d'accueil de 2.000 stagiaires. Il offrira ainsi des formations de niveau technicien et technicien spécialisé dans différents métiers de l'aéronautique et de la maintenance aéronautique, outre le perfectionnement des salariésdu secteur grâce à une offre de formation continue adaptée.

Une cité aéronautique. La réalisation de cet Institut vient conforter la place de l'aéropôle de Nouaceur, qui est en passe de devenir une vraie cité aéronautique accueillant un nombre croissant de références mondiales de l'aéronautique en quête d'opportunités de croissance (Bombardier, Boeing, EADS, Safran, le Piston Français, Creuzet Aéronautique, Ratier Figeac…).

Presque toutes les spécialités y sont représentées: la production, le traitement de surface, l'entretien des avions et moteurs, l'ingénierie, l'assemblage, câblage électrique et électronique. Le regroupement de ces activités industrielles de haute technologie permet au Maroc de se positionner sur l'échiquier international de cette industrie de pointe, avec une forte valeur ajoutée.

 

 

Deux conventions de partenariat.  Dans ce cadre, le Roi Mohammed VI a présidé la cérémonie de signature de deux conventions de partenariat entre l'OFPPT, la Royal Air Maroc (RAM) et l'Office National des Aéroports (ONDA).

La première convention, signée par le directeur général de l'OFPPT, Larbi Bencheikh et le PDG de la RAM, Driss Benhima, vise le développement de la formation professionnelle dans le secteur Aéronautique, plus particulièrement, par la mise en place de la formation de Techniciens de Maintenance Aéronautique et la réalisation de programmes de formation continue au profit du personnel de la RAM dans les différents domaines de compétences de l'OFPPT.

La deuxième convention a été signée par Larbi Bencheikh et le directeur général de l'ONDA, Dalil Guendouz. Elle vise la mise en place de filières de formation initiale destinées à répondre aux besoins de l'ONDA en ressources humaines, notamment la logistique aéroportuaire, la formation continue du personnel de l'ONDA et l'assistance par l'OFPPT aux opérations de recrutement au profit de l'ONDA.

 

9.000 emplois dans l’aéronautique. Concrètement, la base aéronautique marocaine, considérée aujourd'hui comme étant la supply chain la plus compétitive dans le prolongement naturel de l'Europe, est crédibilisée par la présence de plus de 100 opérateurs de référence internationale dont EADS, Boeing, Snecma, Aircelle, Creuzet, Daher, Souriau, Labinal, Zodiac, Teuchos, Casablanca Aéronautique, Le Piston Français.

Le chiffre d'affaires des entreprises aéronautiques installées au Maroc est estimé à 8 milliards de DH au titre de l'exercice 2011, selon l'Agence marocaine de développement des investissements (AMDI).

Afin de faire du secteur aéronautique et spatial un véritable pôle d'attractivité des investissements, le Royaume a décidé d'accompagner son développement par la mise en place de mesures concrètes permettant au pays de s'ériger en véritable plateforme pour des métiers cibles.

Ces mesures sont notamment relatives au développement d'une Offre Maroc pour les investisseurs du secteur aéronautique, à la mise en place d'un programme de formation adapté au secteur et l'établissement de plateformes industrielles intégrées dédiées.

Le potentiel estimé de ces mesures se chiffre à environ 4 milliards de DH de produit intérieur brut (PIB) additionnels et se traduirait par la création d'environ 15.000 nouveaux emplois directs à l'horizon 2015.

En clair, la base aéronautique dans le Royaume va connaître, dans les prochaines années, une nouvelle phase dans son développement avec l'arrivée de nouveaux métiers ainsi que l'intégration davantage de technologies et de valeur ajoutée.

 

Les chiffres de la rentrée 2013-14. Le Secrétaire général du ministère de l'Education nationale, Youssef Belkacmi, a affirmé que le département de tutelle a pris toutes les dispositions nécessaire en vue d'assurer la réussite de la rentrée scolaire au titre de la nouvelle année scolaire (2013-2014).
"Toutes les dispositions ont été prises aux niveaux central, régional et provincial, ainsi que dans les différents établissements d'enseignement public et privé afin de réussir la rentrée scolaire de cette année", a dit M. Belkacmi dans une déclaration à la presse à l'occasion du coup d'envoi officiel de la nouvelle année scolaire et du lancement de l'initiative royale "Un million de cartables", pour la nouvelle saison scolaire, par le Roi mercredi, à l'école Gandhi à Casablanca.

A cet égard, il a rappelé que plus de 6.775.000 élèves ont été inscrits au titre de la nouvelle année scolaire (2013-2014), notant que l'encadrement pédagogique des élèves sera assuré par environ 226.000 cadres. S'ajoutent, a-t-il dit, plus de 10.000 établissements scolaires, dont 193 nouveaux, pour mettre l'offre pédagogique en phase avec la croissance des effectifs des élèves.

Dans le but de promouvoir l'égalité des chances et d'encourager les familles nécessiteuses à scolariser leurs enfants, la stratégie de soutien social aux enfants scolarisés et leurs familles, dotée cette année d'une enveloppe budgétaire d'environ 2 milliards de dirhams, prévoit plusieurs mesures visant à aider les familles nécessiteuses à faire face aux frais de la rentrée scolaire, a-t-il relevé.

Selon le secrétaire général du ministère, près de 4 millions élèves bénéficient ainsi de l'initiative royale "Un million de cartables", soit une augmentation de 8 pc par rapport à l'année précédente.

Toujours dans le cadre de la stratégie de soutien social, plus de 70.000 élèves auront droit cette année au transport scolaire, alors que les services des cantines scolaires et des internats profiteront à environ 1,5 million élèves (785 MDH).

La rentrée scolaire est placée, cette année encore, sous le signe de la croissance, avec plus de 6.775.000 élèves au titre de la nouvelle année scolaire (2013-2014) dans les différents établissements d'enseignement public et privé, soit une progression de 3 pc par rapport à l'année précédente.

Le nombre des nouveaux inscrits au titre de l'année scolaire 2013-2014, à la première année du primaire, a dépassé 695.000 élèves.

Le nombre des élèves inscrits au cycle primaire a ainsi atteint 4.053.782, dont 1.071.962 en milieu rural. Le nombre d'élèves inscrits au secondaire collégial s'est établi, quant à lui, à 1.670.657 (491.101 en milieu rural), alors que le nombre de ceux inscrits au secondaire qualifiant a atteint 1.051.167 élèves, dont 129.152 issus du milieu rural.

Pour mettre l'offre pédagogique en phase avec la croissance des effectifs des élèves, il a été procédé à la construction de 193 établissements, portant ainsi à 10.390 le nombre total des établissements scolaires (7.560 écoles, 1.809 collèges et 1021 lycées qualifiants). En outre, 652 internats, dont 35 nouveaux, et 158.958 salles de cours dont 3245 nouvellement créées, sont mis à la disposition des élèves.

Première promotion d’enseignants de langue amazigh. L'encadrement pédagogique des élèves sera assuré par 226.964 cadres, dont 125.674 cadres exerçant au primaire (87 spécialisés dans l'enseignement de la langue amazighe – première promotion), 56.416 au secondaire collégial et 44.874 au secondaire qualifiant.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : COMMUNIQUÉ DE PRESSE POST ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DES ACTIONNAIRES TENUE LE 11 JUIN 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.