Fenie Brossette et Zellidja n’atteindront pas leurs prévisions

Le distributeur de matériel pour le BTP et la maison mère, spécialisée dans les mines, ont toutes deux publié des profit warnings pour le 1er semestre 2013. Les cours des deux actions ont perdu les trois quart de leur valeur depuis 2008.  

Fenie Brossette et Zellidja n’atteindront pas leurs prévisions

Le 16 septembre 2013 à 18h00

Modifié 16 septembre 2013 à 18h00

Le distributeur de matériel pour le BTP et la maison mère, spécialisée dans les mines, ont toutes deux publié des profit warnings pour le 1er semestre 2013. Les cours des deux actions ont perdu les trois quart de leur valeur depuis 2008.  

Fenie Brossette table sur une baisse du chiffre d’affaires de 18% pour ce premier semestre. Elle impute cela au ralentissement de la croissance du secteur du BTP et au manque de liquidités sur le marché. Ce qui a conduit, toujours selon la direction, à une plus grande prudence dans l’octroi des crédits clients. Il faut comprendre qu’avec un besoin en fonds de roulement pressant, la société a décidé de réduire l’actif circulant en agissant sur les décalages de paiement.

Toutefois, ces raisons évoquées -ralentissement de croissance et manque de liquidités- ont été invoquées en 2012, lorsque la société a réalisé un résultat net de 7,5 millions de dirhams contre 13 millions un an auparavant.

L’activité est étroitement liée au BTP

Durant les années 2007 et 2008,  la société a connu une croissance soutenue. Le ralentissement a commencé à se faire ressentir en 2009, puis en 2010.  Années où les secteurs de la distribution et du BTP ont connu un début de morosité.

En 2011, le ralentissement s’accentue en résulte une chute du résultat net de 66,6% pour se chiffrer à 39 millions de DH. Depuis, les résultats sont en baisse.

La société essaie de diversifier ses activités. Une succursale a été ouverte à Agadir en mars pour la commercialisation de véhicules de tourisme et une autre en juillet pour la commercialisation d’équipements et de véhicules industriels à Tit Mellil.

Une ?liale a été créée en Côte d’Ivoire et sera opérationnelle au cours deuxième semestre 2013. Ces investissements ont également affecté les charges financières de la société.

Zellidja, société mère de Fenie Brossette, également en difficulté

Les résultats seraient affectés par les difficultés rencontrés par sa filiale la Société des fonderies de plomb de Zellidja (SFPZ) dont l’activité est suspendue depuis juillet 2012, explique le communiqué de profit warning de Zellidja. Même si l’activité est suspendue il y a toujours des charges financières et pas de profit, ce qui pénalise la société mère.

SFPZ demeure est confrontée depuis le début de 2012 à une conjoncture difficile liée à la rareté des matières premières. S’ajoute à cela le changement de la réglementation relative à l’importation des matières secondaires, peut-on lire dans leur communiqué.

Les difficultés sont apparues dès le deuxième semestre 2011, notamment à cause desdifficultés liées à l’approvisionnement en plomb. Résultat : la société sombre dans le rouge et termine l’exercice 2011 avec un résultat net déficitaire de 5,4 millions de DH contre 49 millions de DH en 2010. La filiale a lourdement pénalisé l’activité de la société engendrant des résultats déficitaires en plus des résultats en baisse de Fenie Brossette.

Zellidja prévoit un résultat négatif lié essentiellement à la constatation d’une provision des avances accordées à SFPZ.

Les cours en bourse en chute constante

Depuis leur introduction en bourse, les actions des deux sociétés perdent en valeur. Le cours de Fenie Brossette est aujourd’hui à 136 DH. Il a connu une chute de 76% depuis son introduction en 2008. Celui de Zellidja est aujourd’hui à 345 DH soit -78% depuis l’introduction en 2008.


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

DOUJA PROMOTION : Indicateurs trimestriels au 31 Mars 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.