A Casa, le Conseil de la ville réagit par des réunions

Les propos critiques du Roi concernant la gouvernance de Casa ont eu l’effet d’un mini-tsunami.  Samedi 12 octobre et ce lundi 14 octobre, les dirigeants de la ville ont enchaîné les réunions, déterminés qu’ils sont à se racheter en quelque sorte.

A Casa, le Conseil de la ville réagit par des réunions

Le 14 octobre 2013 à 18h40

Modifié 14 octobre 2013 à 18h40

Les propos critiques du Roi concernant la gouvernance de Casa ont eu l’effet d’un mini-tsunami.  Samedi 12 octobre et ce lundi 14 octobre, les dirigeants de la ville ont enchaîné les réunions, déterminés qu’ils sont à se racheter en quelque sorte.

Chut, ils sont en réunion.

C'est interdit à la presse.

On ne sait pas quand est-ce qu'ils vont terminer, cela peut prendre toute la nuit.

Bigre!

Comprenez: les dirigeants de la ville sont sérieux, ils travaillent. Le discours royal les a secoués.

Une réunion des dirigeants de la ville? Justement, lesquels ? Qui dirige la ville ? Le wali et les gouverneurs ? Les élus du conseil de la ville ? Ceux des communes ? L’agence urbaine ? Les services concédés (eux, électricité, assainissement, déchets) ? Les sociétés spécialisées, de plus en plus nombreuses (tramway, autorité qui gère la mobilité, sonadac, marina, etc)?…

Le maire? mais il n’a été élu qu’avec 83 voix sur 115 votants, au scrutin indirect.

En tous les cas, samedi, c’était une réunion du conseil de la ville, avec à l’ordre du jour la détermination d’un plan d’action pour traiter au plus vite les points noirs de la vie quotidienne, à commencer par la gestion des déchets.

Autre point discuté selon des sources internes : l’inflation de la masse salariale avec l’évocation de pistes pour la réduire.

Ce lundi après-midi, des discussions ont eu lieu avec Lydec et également avec les autorités de la wilaya.

Des réactions plutôt que des actions!Des sources informées au sein du conseil de la ville nous ont expliqué que le discours royal est considéré comme une feuille de route avec les priorités suivantes : 

– Nettoiement

– Dépollution (notamment oued Bouskoura)

– Habitat insalubre (bidonvilles et maisons menaçant ruine)

– Infrastructures (relier les nouvelles communes).

La réunion de lundi après-midi avait pour objet d'élaborer un projet d'ordre du jour pour régler les problématiques précitées. Deux autres réunions sont convoquées, pour le 21 octobre et le 31 octobre. 

En gros, suite à ce qui ressemble bien à une colère royale, on se réunit au pas de charge, et au bout du compte, on va publier un plan d’action pour régler les problématiques en question et dire : vous voyez, nous avons bien travaillé!!

Si c’est aussi simple de régler les problèmes de nettoiement, de dépollution, d’habitat insalubre et d’infrastructures, alors pourquoi ne pas l’avoir fait plus tôt?

Ou bien faut-il que le Roi s’intéresse personnellement au cas de chaque ville, de chaque village, de chaque commune, qu’il y ait un discours et une colère royale?

Où est l’autocritique dans tout cela ?

Et a-t-on bien compris ce qu’a dit le Chef de l’Etat ? Il a parlé de déficit de gouvernance. Où est la réflexion sur ce sujet ? Le Roi n'a pas dit il faut nettoyer la ville; il a dit que la ville est sale parce qu'elle est mal gérée.

Le problème qui est posé relève de la gouvernance, de l’organisation, de l’absence de vision stratégique de la ville, et montre les limites de la démocratie locale et de la charte communale. Les questions que pose le discours royal sont bien plus profondes et ne peuvent être réglées à coup de badigeonnage des trottoirs ou de ravalement des façades.
 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : Mise à disposition du rapport financier annuel 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.