Nouveaux incidents graves en Tunisie

Le 23 octobre 2013 à 15h58

Modifié 23 octobre 2013 à 15h58

Après les événements de Goubellat où une dizaine de terroristes ont été abattus et quatre capturés le week end dernier, la Tunisie a connu de nouveaux incidents ce mercredi. En effet, un échange de coups de feu entre des terroristes et des gendarmes a provoqué la mort de 6 personnes parmi les forces de l'ordre et de deux terroristes dans la région de Sidi Bouzid et plus particulièrement dans le fief salafiste Sidi Ali Ben Aoun.

Dans la nuit de lundi à mardi, quatre postes de police ont été attaqués dans des régions différentes. La nuit suivante, un agent de police a été tué par balles et deux autres grièvement blessés par des inconnus circulant à nord d'une voiture de location.

Les jihadistes essaient de provoquer une situation insurrectionnelle dans le pays.

Le même jour, mercredi 23 octobre, quelques milliers de Tunisiens ont défilé sur l'avenue Habib Bourguiba, pour réclamer le départ du gouvernement actuel, à l'appel de l'opposition laïque.

Vendredi, les trois présidents (de l'Etat, du gouvernement et de l'assemblée) ont été conspués puis chassés par les forces de l'ordre présentes au cours d'une cérémonie en hommage à deux gendarmes tués par des terroristes à Goubellat.

Les trois présidents en réagi en suspendant plusieurs leaders syndicaux des forces de l'ordre de leurs fonctions.

Ces derniers reprochent aux dirigeants du pays leur laxisme dans la défense du pays contre le terrorisme.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN : Avis de convocation AGO Exercice 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.