Paris soupçonne la NSA d’avoir piraté l’Elysée en 2012

La France soupçonne l'Agence nationale américaine de sécurité (NSA) dans l'attaque informatique qui a visé en mai 2012 la présidence française, selon des documents révélés vendredi par le quotidien français «Le Monde». Le quotidien, qui cite une note interne de la NSA dévoilée par Edward Snowden, l'ex-consultant de cette agence, indique que deux hauts responsables français ont effectué le 12 avril une visite aux Etats-Unis pour «demander des comptes à leurs homologues américains qu'ils suspectent d'être derrière l'attaque informatique» qui a visé en mai 2012 l'Elysée. La note de quatre pages mêle «des considérations d'organisation au résultat d'une enquête sur le bien-fondé des griefs des Français», ajoute «Le Monde» sur son site Internet, précisant avoir appris qu'«aucun des services capables de conduire ce type d'offensive électronique au sein du renseignement américain (NSA ou CIA) ou parmi ses proches amis du deuxième cercle ne serait responsable de cette opération hostile à l'Elysée». Le quotidien rappelle qu'en mai 2012, des systèmes de sécurité avaient détecter la présence de bretelles de dérivation permettant de capter les informations de la présidence et des mécanismes de piratages des ordinateurs des principaux collaborateurs du chef de l'Etat français. «Le Monde» avait publié en début de semaine des documents faisant état d'interception de façon massive par la NSA des communications téléphoniques des Français et qui décrivent les techniques utilisées pour capter illégalement les secrets ou la simple vie privée des Français. Après la publication de ces documents, l'ambassadeur américain à Paris Charles H. Rivkin a été convoqué au Quai d'Orsay. La France a qualifié d'«inacceptables» ces pratiques, demandant des explications à Washington sur le vaste programme d'espionnage de la NSA. (MAP)

Paris soupçonne la NSA d’avoir piraté l’Elysée en 2012

Le 25 octobre 2013 à 9h56

Modifié 25 octobre 2013 à 9h56

La France soupçonne l'Agence nationale américaine de sécurité (NSA) dans l'attaque informatique qui a visé en mai 2012 la présidence française, selon des documents révélés vendredi par le quotidien français «Le Monde». Le quotidien, qui cite une note interne de la NSA dévoilée par Edward Snowden, l'ex-consultant de cette agence, indique que deux hauts responsables français ont effectué le 12 avril une visite aux Etats-Unis pour «demander des comptes à leurs homologues américains qu'ils suspectent d'être derrière l'attaque informatique» qui a visé en mai 2012 l'Elysée. La note de quatre pages mêle «des considérations d'organisation au résultat d'une enquête sur le bien-fondé des griefs des Français», ajoute «Le Monde» sur son site Internet, précisant avoir appris qu'«aucun des services capables de conduire ce type d'offensive électronique au sein du renseignement américain (NSA ou CIA) ou parmi ses proches amis du deuxième cercle ne serait responsable de cette opération hostile à l'Elysée». Le quotidien rappelle qu'en mai 2012, des systèmes de sécurité avaient détecter la présence de bretelles de dérivation permettant de capter les informations de la présidence et des mécanismes de piratages des ordinateurs des principaux collaborateurs du chef de l'Etat français. «Le Monde» avait publié en début de semaine des documents faisant état d'interception de façon massive par la NSA des communications téléphoniques des Français et qui décrivent les techniques utilisées pour capter illégalement les secrets ou la simple vie privée des Français. Après la publication de ces documents, l'ambassadeur américain à Paris Charles H. Rivkin a été convoqué au Quai d'Orsay. La France a qualifié d'«inacceptables» ces pratiques, demandant des explications à Washington sur le vaste programme d'espionnage de la NSA. (MAP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

TAQA MOROCCO: DES INDICATEURS OPÉRATIONNELS ET FINANCIERS PERFORMANTS

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.