Syrie: l’opposition prête sous conditions à des négociations de paix

La Coalition nationale de l'opposition syrienne a annoncé lundi son accord pour participer à des négociations de paix à condition que le président Bachar al-Assad remette ses pouvoirs et soit exclu de toute phase transitoire. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est félicité lundi à Abou Dhabi de cette décision qu'il a qualifiée de "grand pas".

Syrie: l’opposition prête sous conditions à des négociations de paix

Le 11 novembre 2013 à 12h12

Modifié 11 novembre 2013 à 12h12

La Coalition nationale de l'opposition syrienne a annoncé lundi son accord pour participer à des négociations de paix à condition que le président Bachar al-Assad remette ses pouvoirs et soit exclu de toute phase transitoire. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est félicité lundi à Abou Dhabi de cette décision qu'il a qualifiée de "grand pas".

Dans un communiqué, la Coalition dit qu'elle "désire participer à la conférence (dite Genève-2) sur la base d'un transfert intégral du pouvoir et à condition que Bachar al-Assad et ceux qui ont du sang syrien sur les mains ne jouent aucun rôle dans la phase transitoire et dans l'avenir de la Syrie".

Cependant, les responsables du régime ont clairement fait savoir à de multiples reprises qu'il était hors de question de discuter à Genève d'un départ de M. Assad. Cette décision a été prise par l'Assemblée générale de la Coalition après deux jours de débats à Istanbul.

L'opposition exige aussi l'ouverture de corridors humanitaires pour permettre d'acheminer des secours aux Syriens assiégés et d’évacuer des civils, ainsi que la libération des prisonniers. "La Coalition réclame aussi qu'avant la conférence, l'accès aux zones assiégées (par l'armée NDLR) soit garanti pour les convois d'aide de la Croix Rouge et du Croissant Rouge et d'autres groupes", affirme le communiqué. "La libération des détenus, principalement des femmes et des enfants", fait également partie des conditions. L

es Russes et Américains tentent de mettre sur pied depuis des mois cette conférence de paix, dite Genève-2, où doivent se retrouver à la même table de négociation le régime et l'opposition. La principale vitrine politique des adversaires du président Assad reste très divisée sur l'idée de participer à d'éventuels pourparlers de paix à Genève, en dépit des pressions des pays occidentaux et arabes qui la soutiennent.

(AFP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SNEP : Avis de convocation à l’AGO du 24 Juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.