Lachgar et Chabat s’allient pour faire tomber le PLF 2014

Les deux principales formations de l'opposition menacent de bloquer le texte du PLF 2014 à la Chambre des conseilleurs si le gouvernement ne prend pas en compte les amendements qu'ils ont proposés. A quoi bon tout ce remue-ménage puisque le gouvernement a au final toute latitude pour faire passer le texte à la chambre des Représentants ?  

Lachgar et Chabat s’allient pour faire tomber le PLF 2014

Le 4 décembre 2013 à 17h10

Modifié 4 décembre 2013 à 17h10

Les deux principales formations de l'opposition menacent de bloquer le texte du PLF 2014 à la Chambre des conseilleurs si le gouvernement ne prend pas en compte les amendements qu'ils ont proposés. A quoi bon tout ce remue-ménage puisque le gouvernement a au final toute latitude pour faire passer le texte à la chambre des Représentants ?  

Le projet de loi de Finances est en pleine discussion au sein des commissions de la Chambre des conseillers et arrivera dans quelques jours au vote en plénière.

Tambour battant, les deux trublions de l’arène politique marocaine, Driss Lachgar et Hamid Chabat, ont organisé une journée d’étude mardi à Rabat pour s’opposer au projet de loi de Finances 2014. Avec pour slogan «gel des réformes et accumulation des reculs», le duo n’a pas manqué d’appeler les groupes de conseillers socialiste et istiqlalien à se mobiliser en contribuant à l’introduction des amendements partiels dans le PLF.

Et pour cause, le projet de Mohamed Boussaïd est «plus qu’austère, il est régressif et plongera le pays dans le chaos». Parole de Hamid Chabat. «Chaque fois que l’on s’adresse au chef du gouvernement, il nous répond qu’il est le chef de la majorité et que c’est lui qui décide alors qu’il ne décide rien», a ajouté celui qui croit dur comme fer que Benkirane n’a pas la baraka.

Pour revenir au PLF, il faut souligner que si ce projet est rejeté à la chambre des conseillers, où l’opposition est majoritaire, le gouvernement peut faire adopter le texte par la chambre des représentants, dont la majorité est, rappelons-le, suffisante pour soutenir la coalition gouvernementale. Procédure assez rapide nous assure-t-on de source informée.

Concrètement, si Chabat et Lachgar arrivent à convaincre les conseillers du bien fondé de leur démarche, il n’y aura pas le forcément le feu et le gouvernement ne sera pas contraint à gérer une crise majeure. Toutefois, les deux trublions auront marqué un joli coup médiatique.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : Indicateurs du quatrième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.