Syrie: Les monarchies du Golfe affichent une ligne dure

Les monarchies arabes du Golfe ont affiché mercredi, à la fin de leur sommet à Koweït, une ligne dure sur la Syrie, aussitôt dénoncée par Damas comme une ingérence, et ont exhorté leur voisin iranien à apporter la preuve concrète de la nouvelle orientation de sa politique régionale.  

Syrie: Les monarchies du Golfe affichent une ligne dure

Le 11 décembre 2013 à 16h01

Modifié 11 décembre 2013 à 16h01

Les monarchies arabes du Golfe ont affiché mercredi, à la fin de leur sommet à Koweït, une ligne dure sur la Syrie, aussitôt dénoncée par Damas comme une ingérence, et ont exhorté leur voisin iranien à apporter la preuve concrète de la nouvelle orientation de sa politique régionale.  

Inquiètes de l'enlisement du conflit syrien qui dure depuis 33 mois, les six monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont réclamé le retrait de « toutes les forces étrangères » de Syrie dans une allusion aux combattants du mouvement chiite libanais Hezbollah et aux conseillers de l'Iran qui soutiennent le régime de Bachar Al-Assad.

Dans leur communiqué final, elles ont affirmé, avec force, que « les piliers du régime qui ont le sang du peuple syrien sur la main ne doivent avoir aucun rôle dans le gouvernement de transition et l'avenir politique de la Syrie ». Ces pays ont dénoncé « un génocide du peuple syrien perpétré par le régime à l'aide d'armes chimiques et d'armes lourdes ».

Conduits par l'Arabie saoudite qui soutient fermement la rébellion syrienne contre le régime syrien, ces pays ont apporté un soutien sans faille à une participation de l'opposition à la conférence internationale de paix sur la Syrie, dite Genève-2, prévue le 22 janvier. Ils ont dit soutenir « la décision de la coalition nationale des forces de la révolution et de l'opposition syriennes, représentant légitime du peuple syrien, de participer à la conférence de Genève-2 ». Cette conférence, appelée à réunir représentants du régime de Damas et de l'opposition pour un règlement politique du conflit, doit aboutir « à la formation d'un gouvernement de transition doté de pleins pouvoirs conformément à la déclaration de Genève-1 », adoptée en juin 2012, ont soutenu ces pays.

(Avec AFP) 

A lire aussi


Guelmim : l’épopée politique des familles sahraouies (I)

REPORTAGE. Si la bataille politique, à l’occasion des échéances électorales, est particulièrement endiablée dans les régions du sud, avec des alliances d'intérêts entre familles puissantes et influentes, la ville de Guelmim surnommée la porte du désert ne déroge pas à cette règle. D’où les familles sahraouies puisent-elles leur légitimité, leur force et leur influence ? Comment se dessine la cartographie politique dans la province de Guelmim ? Quelles familles sont toujours dans la course et lesquelles sont hors circuit ?

Transformation numérique : étude pour la mise en place des Agences urbaines numériques 2.0

La Direction de l'urbanisme, relevant du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, lance un appel d'offres. L’étude couvrira l’ensemble des aspects liés à la transformation numérique des Agences urbaines du royaume, de la Direction de l’urbanisme, ainsi que de la Direction des ressources humaines et des moyens généraux du ministère. L'étude prévoit également la mise en place d’un système de veille urbaine.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

AFRIC INDUSTRIES : Résultats Semestriels 2021 

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.