Disparition de Mohammed Essalhi, fondateur du groupe céréalier éponyme

Il est des personnes qui forcent le respect. Le patron du groupe Essalhi, spécialisé entre autres dans le secteur céréalier, en fait partie. Il est décédé ce matin à l’âge de 65 ans.  

Disparition de Mohammed Essalhi, fondateur du groupe céréalier éponyme

Le 16 janvier 2014 à 15h15

Modifié 16 janvier 2014 à 15h15

Il est des personnes qui forcent le respect. Le patron du groupe Essalhi, spécialisé entre autres dans le secteur céréalier, en fait partie. Il est décédé ce matin à l’âge de 65 ans.  

Ce grand homme d’affaires a démarré de zéro pour créer un empire industriel aux belles perspectives de développement.

Un grand homme de l’industrie marocaine nous a quittés. Haj Mohammed Essalhi, président du groupe éponyme, est décédé ce jeudi matin à l’âge de 65 ans.

Un choc pour sa famille et ses amis, d’autant plus qu’il ne souffrait d’aucune maladie, et ne présentait aucun signe de malaise. «Il était prévu qu’on effectue un footing en groupe demain matin à Bouskoura. Lhaj était notre chef de file. Du haut de ses 65 ans, nous trouvions de grandes difficultés à suivre son rythme», raconte à Médias24 un proche de la famille.

Associé dans la célèbre chaine de pâtisserie Amoud, semences en amazigh, M. Essalhi est un bel exemple de self-made man.

Ses débuts dans le monde du business ont été modestes. Quittant son village natal situé dans la région de Tafraout, il a choisi de s’installer dans la ville de Casablanca où il démarre en tant qu’épicier dans le quartier 2 mars.

Il ne tarde pas à s’adjoindre le reste de la famille, une fratrie de quatre frères, dont il est l’aîné, et le «père». «Au début, la famille logeait dans la boutique. Il fallait s’adapter aux conditions austères de l’époque», ajoute notre source.

Ambitieux, visionnaire et la tête sur les épaules, il agrandit son business en rachetant d’autres épiceries. Mais le vrai déclic a été son association avec M’hammed Akdim dans Amoud, créée il y a 30 ans dans le quartier Belvédère à Casablanca.

Depuis, il n’a eu cesse de se diversifier. Il a d’abord investi dans un domaine proche de la pâtisserie, à savoir la minoterie. Importateur de céréales, il devient fabricant de farine, semoules, pâtes et couscous, via les marques Kayna et Nor’dar.

La première est née d’une association entre Mohamed Essalehi et Rochdi Berdaï, qui disposaient chacun de structures  d’importation et de commerce céréaliers (respectivement Casa Grains et Bijoma) et dans la semoulerie (respectivement Bodor Mills, fabriquant de la marques Nor’dar, et Grands Moulins Berdaï). Kayna Group a constitué l’aboutissement de toute la chaîne céréalière. 150 millions de DH ont été investis dans l’usine de production de Berrechid, fer de lance de la filière et dont les installations sont presque entièrement automatisées.

La diversification s’est poursuivie avec l’investissement dans de nouvelles activités tels les aliments de bétail ou encore dans le secteur avicole. «Il avait encore de belles idées qu’il pensait concrétiser. Le destin en a voulu autrement», ajoute notre source, d’une voix affectée.

Ayant reçu une scolarisation basique, Lhaj Essalhi a su, avec les maigres moyens dont il disposait, briller dans un monde auquel il n’était pas forcément prédestiné. Autodidacte perfectionniste, il a tout appris sur le tas, s’exprimait dans un français correct, pouvant ainsi donner le change à des pontes du gotha des affaires.

Un bel exemple de réussite et d’humilité !

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ciments du Maroc : communiqué post AGO 28 mai 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.