Le marché publicitaire estimé à 6 milliards de DH en 2013

En 2013, le marché publicitaire au Maroc est globalement en hausse mais disparate, tiré par les grandes entreprises. Le bilan annuel d’Impérium média montre également une prééminence intacte de la télévision et de la chaîne 2M.  

Le marché publicitaire estimé à 6 milliards de DH en 2013

Le 7 février 2014 à 14h15

Modifié 7 février 2014 à 14h15

En 2013, le marché publicitaire au Maroc est globalement en hausse mais disparate, tiré par les grandes entreprises. Le bilan annuel d’Impérium média montre également une prééminence intacte de la télévision et de la chaîne 2M.  

6 milliards de DH ont été consacrés en 2013 à l’investissement publicitaire au Maroc, selon le très attendu bilan annuel d’Impérium média, spécialiste du traitement de l’information et data provider reconnu.

L’investissement publicitaire brut a ainsi crû de 13,4%. Le taux de croissance le plus élevé depuis 2010.

En termes de répartition de l’investissement global, la prééminence de la télévision est maintenue:

– La télévision occupe 30%. Sans surprise, 2M reste en tête du podium avec une part de marché de 63%, suivi par Al Aoula et Médi1 TV qui sont au coude à coude avec des parts de marché respectifs de 19% et 17%.

– L’affichage 25%

– La radio 24%

– La presse écrite 20%

– Le cinéma 1%

L’évolution des investissements publicitaires bruts

L’investissement publicitaire dans le canal radio  a évolué de 61,7%, à l’exception d’une seule chaîne qui a enregistré une baisse de 10%.

Imperium relève d’une part les augmentations des prix qui ont gonflé les chiffres d’affaires; et d’autre part la concurrence féroce entre les stations, notamment par les gratuités et la baisse des prix. Il convient de souligner ici que le dumping commercial est une forme de concurrence déloyale.

Le cinéma connaît pareillement une hausse à hauteur de 45,1%, certes, mais quantitativement c’est un canal qui demeure faiblement exploité.

L’investissement publicitaire en affichage a enregistré une hausse de 6,3%.

La télévision, elle, est moins gâtée en termes d’évolution qui est à l’ordre de 2,6%.

La presse écrite a enregistré la hausse la moins importante qui est de 2,2%. Les audiences de la presse sont globalement en forte baisse en 2013, avons-nous constaté sur le marché.

 


 

Concurrence publicitaire forte entre les trois opérateurs télécoms

Imperium souligne par ailleurs que, si l’on se réfère à 2012, la courbe des investissements maintient la même saisonnalité à l’exception du mois d’août qui reculé de 12%.

 Imperium recense 3.996 annonceurs, soit une stagnation. Par contre, le nombre de nouveaux messages a évolué de 65% et s’élève à 54.774 copies publicitaires.

Les secteurs qui ont contribué à cette croissance sont :

– les télécommunications (23%)

– l’alimentation (8,2%)

– les transports (7,7%)

le bâtiment et travaux publics (6,6%)

la banque et assurance (6,4%)

l’information et médias (5,5%)

– la culture et loisirs (4,9%)

-la toilette et beauté (4,4%)

-les boissons (3,8%)

-le voyage et tourisme (3,7%)

Les annonceurs les plus actifs sont, sans étonnement, les trois opérateurs télécoms avec l’opérateur historique en tête, suivis par la multinationale P&G, Centrale LaitièreLesieur Cristalgroupe AddohaFromagerie Bel Maroc, la Banque Populaire et Attijariwafa bank.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Avis de convocation AGO et AGE de la Sociétés Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.