Les grèves dans les exploitations agricoles inquiètent la profession

Lors de la réunion de bilan d'étape mercredi à Skhirat, une préoccupation nouvelle a été exprimée par les professionnels de l'agriculture: l'extension des grèves dans les exploitations. Explications de M. Ouyach, président de la Comader.

Les grèves dans les exploitations agricoles inquiètent la profession

Le 21 mars 2014 à 8h11

Modifié 21 mars 2014 à 8h11

Lors de la réunion de bilan d'étape mercredi à Skhirat, une préoccupation nouvelle a été exprimée par les professionnels de l'agriculture: l'extension des grèves dans les exploitations. Explications de M. Ouyach, président de la Comader.

Grande réunion mercredi 19 mars à Skhirat autour du plan Maroc Vert. Les différents intervenants étaient tous présents et chacune des 18 filières bénéficiaires d’un contrat-programme avait la parole pour présenter son bilan d’étape, exactement comme lorsqu’il s’agit d’une entreprise.

Tout y est passé : réalisations vs objectifs, difficultés, doléances, espérances.

L’une des interventions les plus remarquées fut celle de Ahmed Ouayach, président de la Comader, Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural, qui a le mérite d’une vision transversale des questions agricoles.

M. Ouayach a soulevé un point préoccupant, que l’actualité passe souvent sous silence : il s’agit de l’extension des grèves dans les exploitations agricoles, en particulier sur les terres anciennement gérées par la Sodea et la Sogeta.

La vie syndicale est marquée, on le savait, par une vive concurrence entre les centrales. Eh bien, sachez qu’il en est de même dans le monde rural. Pire encore, les syndicats régionaux s’émancipent parfois de la tutelle de leurs centrales et deviennent des électrons libres.

Interrogé par Médias 24, M. Ouayach ne mâche pas ses mots : “la situation vire parfois au cauchemar pour les investisseurs“. “C’est un rodéo, pas une sinécure“. Car les ouvriers rebelles ont des moyens de pression disproportionnés : comment réagir lorsqu’une grève est déclenchée au moment fatidique pour menacer la totalité de votre récolte, par définition périssable?

Les ouvriers demandent, exigent plutôt, l’application du code du travail qui ne fait aucune distinction entre ouvrier et ouvrier agricole. A part la rémunération, Smig ici et Smag là.

Justement, à propos de rémunération, une demande récurrente concerne l’alignement du smag sur le smig… comme le prévoit l’accord d’avril 2011 signé avec le gouvernement de l’époque.

De plus, les ouvriers demandent la titularisation, des CDI en quelque sorte. La loi en effet ne reconnaît pas le travail en CDD au-delà d’une première période de 6 mois. Or, l’activité agricole est par définition saisonnière. L’ouvrier agricole est donc payé 280 jours par an, même lorsqu’il pleut et qu’il reste chez lui. Et il revendique, paralyse des exploitations et inquiète les investisseurs.

“Il faut dialoguer, les partenaires sociaux doivent se réunir autour de la même table et dialoguer, il y a des points noirs partout, il y a extension des grèves“, constate et recommande M. Ouayach.

En dehors de cette question qu’il espère voir réglée par le dialogue, les conventions collectives et une réforme du code du travail, le président de la Comader a exprimé les préoccupations qui seront également relayées par d’autres intervenants tels que la problématique de l’eau et la nécessité d’une loi cadre pour stabiliser les acquis de Maroc Vert.

 

Le point filière par filière

Les résultats sont globalement positifs et dépassent parfois les objectifs fixés initialement pour la plupart des filières, “grâce à l’implication et au dynamisme des professionnels d’une part, et au soutien de l’Etat dans le cadre du Fonds de Développement Agricole, entre autres, d’autre part“, rappelle le ministère de l’Agriculture.

Plusieurs filières ont réalisé des progrès de taille notamment en termes de production. La filière sucrière a connu une augmentation de 46% entre 2012 et 2013, la production de la filière des agrumes est passée de 1,46 millions de tonnes à 2,2 en 2014, selon les statistiques diffusées par le ministère.

 

Filières agricoles

Bilan d’étape des contrats-programmes (Maroc Vert)

Mars 2014

 

 

CEREALES

Superficies (millions ha) : l’objectif est de baisser la superficie emblavée de 1 million d’hectares environ, tout en augmentant la production qui atteindrait 70 millions de quintaux en moyenne annuelle. La superficie ainsi dégagée sera reconvertie dans d’autres cultures.

Cette amélioration sera réalisée grâce à une amélioration du rendement.

2009

2013

2020 (objectif)

5.1

5.2

4.2

 

Production (millions de quintaux)

2009

2013

2020 (objectif)

62

97

70

 

 

 

SEMENCES

Production de semences sélectionnées (x1.000 T)

2009

2013

2020 (objectif)

949

1.605

2.800

 

 

 

CULTURES SUCRIERES

Superficies (x1.000 ha)

2012

2013

2020 (objectif)

41.5

46.5

100.4

 

Production de plantes sucrières (millions de quintaux)

2012

2013

2020 (objectif)

2

2.7

6.7

 

Production de sucre blanc (x1.000 T)

2012

2013

2020 (objectif)

247

361

856

 

Autosuffisance (%)

2012

2013

2020 (objectif)

21

30

62

 

 

 

ARBORICULTURE FRUITIERE

Production (x1.000 tonnes):

2011

2013

2020 (objectif)

884

1.120

1.567

 

Superficies (x1.000 ha)

2011

2013

2020 (objectif)

265

273

320

 

 

 

PRIMEURS

Production (x1.000 tonnes)

2009

2013

2020 (objectif)

1.988

1.900

3.248

 

Exportations (x1.000 tonnes)

2009

2013

2020 (objectif)

730

808

1.700

 

 

 

CULTURES BIOLOGIQUES

Superficies (x 1.000 ha)

2011

2013

2020 (objectif)

3,8

6,0

40

 

Exportations (x 1.000 T)

2011

2013

2020 (objectif)

9,0

6,6

60

 

 

AGRUMES

Superficies (x1.000 ha)

2012

2013

2018 (objectif)

107.4

112.3

105

 

Production

2013

2014 (estimation)

2018 (objectif)

1.466

2.200

2.900

 

 

OLEICOLE

Superficies (x1.000 ha)

2012

2014

2020 (objectif)

886

942

1.220

 

Production (x1.000 T)

2012

2014 (estimation)

2020 (objectif)

1.316

1.570

2.516

 

 

 

PALMIERS DATTIERS

Superficies (x 1.000 ha)

2010

2013

2020 (objectif)

48

50.0

65.0

 

Production (x 1.000T)

2010

2013

2020 (objectif)

90

117

160

 

 

 

ARGAN

Superficies réhabilitées (x 1.000 ha)

2012

2013

2020 (objectif)

4,5

50.0

200

 

Production d’huile d’argan (x 1.000 T)

2012

2013

2020 (objectif)

4,0

4,0

10

En 2013, 754 tonnes d’huile d’argan ont été exportées

 

SAFRAN

Production (x 1.000 T)

2012

2013

2020 (objectif)

3

4,5

9

 

Superficies (ha)

2012

2013

2020 (objectif)

610

1.176

1.350

 

 

 

ROSES AROMATIQUES

Production (x 1.000 T)

2012

2013 (objectif)

2020 (objectif)

2

2,4

4,8

 

Superficies (ha)

2012

2013

2020 (objectif)

800

825

1.200

 

 

 

LAIT

Production (milliards de litres)

2009

2013

2020 (objectif)

1,8

2,3

5,0

 

 

VIANDES ROUGES

Production (x 1.000 T)

2008

2013

2020 (objectif)

386

490

550

 

 

 

AVICULTURE

Production d’œufs ( x 1 million d’unités)

2008

2013

2020 (objectif)

3,7

5,3

7,2

 

Production de viandes blanches ((x 1.000 T)

2008

2013

2020 (objectif)

490

560

900

 

 

 

FILIERE CAMELINE

Production de lait (millions de litres)

2012

2013

2020 (objectif)

5,97

6

110,46

 

Production de viande (x 1.000 T)

2012

2013

2020 (objectif)

3,3

3,3

4,9

 

 

 

APICULTURE

Production de miel (x 1.000 T)

2012

2013

2020 (objectif)

4,0

4,6

16

 

 


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

MUTANDIS : ANNONCE L’ACQUISITION DE SEASON, LA MARQUE AMÉRICAINE LEADER DE LA CONSERVE DE SARDINES HAUT DE GAMME

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Saâd Dine El Otmani, invité de la 3e session du cycle politique spécial élections 2021 de l’APD