Casablanca va créer trois sociétés de développement local

La session ordinaire du Conseil de la ville de Casablanca aura lieu mercredi 30 avril. 16 points seront discutés. Parmi ces points, des décisions qui ont été reportées lors de la dernière cession ordinaire, revêtent une importance particulière: la création de trois sociétés de développement local.

Casablanca va créer trois sociétés de développement local

Le 27 avril 2014 à 17h49

Modifié 27 avril 2014 à 17h49

La session ordinaire du Conseil de la ville de Casablanca aura lieu mercredi 30 avril. 16 points seront discutés. Parmi ces points, des décisions qui ont été reportées lors de la dernière cession ordinaire, revêtent une importance particulière: la création de trois sociétés de développement local.

On s’attendait donc à ce qu’elles soient débattues lors de la dernière réunion que le wali a tenue en avril avec les élus mais, en dépit de l’insistance de certains conseillers, il n’en avait rien été.

Commune des communes

La commune des communes aura la charge de gérer quelques grands dossiers transversaux, comme le traitement des déchets, le transport urbain, le schéma directeur d’urbanisme, l’assainissement. Le projet, qui attend depuis longtemps sa concrétisation, a été reporté lors de la session ordinaire du mois de mars.

A l’issue d’une réunion de plus de cinq heures, Mohamed Sajid avait décidé, le 27 mars, de reporter ce point à la session d’avril.

Casa Veille et Contrôle

Il s’agit d’une société anonyme au Capital de 15 millions de dirhams qui contrôlera l’exécution des contrats relatifs au nettoiement, à l’assainissement, aux abattoirs, au transport urbain ainsi qu’à l’eau et l’électricité. Elle aidera également la ville à rédiger les cahiers de charges y afférents. Là, on est dans une approche qui reconnaît que la faible expertise des élus les avait empêchés de bien défendre les intérêts de la ville vis-à-vis des adjudicataires.

Casa Patrimoine

L’idée de créer une société, dont la principale mission est de veiller à la sauvegarde du patrimoine architectural et historique de la ville, émane d’un besoin certain. Mais la décision ne fait pas que des heureux, certains élus y voient une sorte d’ingérence dans leurs affaires, affaires qu’ils n’arrivent pas très bien à gérer. D’autres, sans nier le bien-fondé de l’idée, s’indignent du fait qu’ils soient exclus de la discussion autour du projet.

Casa Animations

Un partenariat public-privé qui vise à donner à vie culturelle et sportive de la métropole un nouveau souffle. Ce qui était donc l’apanage des élus, dont on connaît tous la performance, sera la chasse gardée de la société. Sa mission : gérer et créer de nouveaux endroits culturels – théâtres, terrains de sport, etc. – et mettre en place une stratégie d'animation.

Autre point important : l’approbation de l'amendement des statuts constitutifs de la société CASADEV, fondée en 2007 par le Conseil de la ville (51 %) et la CDG (49 %) pour participer au développement de Casablanca et à la valorisation de son patrimoine.

Le reste de l’ordre du jour, qui se rapporte au budget de la ville, à des contrats et à des partenariats, sera sans doute approuvé. Onze points en tout :

– Approbation d’un accord de partenariat visant à doter l’hôpital de Ben Msik d’un pôle exclusivement dédié à « l’enfant et à la mère » ;

– Approbation d’un accord portant sur un projet de logements à Sidi Maârouf ;

– Approbation de l’affectation de la deuxième partie de l’excédent réalisé en 2013 (30 millions de DH, selon le Conseil de la ville), destiné à financer les nouvelles sociétés de développement locales citées plus haut ;

– Changement de la « manière de gérer les magasins du marché Massira el Khadra situé à Sidi el Bernoussi ». Les locaux en question, offerts jusque-là aux commerçants, seront désormais proposés en location, conformément à un cahier des charges dont les termes seront déterminés, dont la valeur locative ;

– Annulation de certains engagements, dont on ne précise pas la nature, qui seront revus ;

-Baptiser un boulevard du nom de Mohamed Mjid, pour rendre hommage à l’ancien président de la FRMT qui nous a quittés le 20 mars 2013.

Le reste des points, sans enjeux, concernent notamment des aménagements dans l’arrondissement  d’Ain Chok et à dans le quartier de Sbata.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SCR: Assemblée Générale Ordinaire

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.