Le Maroc, destination de tourisme sexuel? Ce qu’on en dit sur les “forums spécialisés“

Sur un certain web, le Maroc est considéré comme une destination de tourisme sexuel. Des «forumeurs» racontent leurs périples, se renseignent sur lieux de prostitution…et développent des astuces pour contourner la loi.  

Le Maroc, destination de tourisme sexuel? Ce qu’on en dit sur les “forums spécialisés“

Le 6 juin 2014 à 16h36

Modifié 11 avril 2021 à 2h35

Sur un certain web, le Maroc est considéré comme une destination de tourisme sexuel. Des «forumeurs» racontent leurs périples, se renseignent sur lieux de prostitution…et développent des astuces pour contourner la loi.  

L’extension du tourisme sexuel à Internet n’épargne pas le Maroc. Une simple recherche sur Google nous a en effet permis d’identifier de nombreux sites dans lesquels le Royaume est listé parmi les destinations sexuellement touristiques les plus appréciées. Nous parlons ici de la consommation entre adultes consentants, autrement dit de la pratique du plus vieux métier du monde. Nous n’évoquons pas le cas de la pédophilie heureusement beaucoup plus rare et par définition clandestine.

Donc, sur le net, dans ces lieux virtuels et anonymes, la consommation sexuelle est considérée comme une dimension inhérente au voyage. Des voyageurs échangent leurs bonnes adresses, parlent des tarifs exigés, des hôtels consentants, des codes sociaux et de tous les renseignements utiles à la planification d’un voyage à des fins sexuelles.

Les plus expérimentés racontent fièrement leurs itinéraires sexuels à Marrakech, Agadir ou Casablanca, dans un style souvent emprunt d’une certaine vulgarité, il faut le dire.

Sur un site qui se présente comme le “forum des coquineries“, le Maroc est le pays d’Afrique qui concentre le plus grand nombre de messages. A lui seul, il suscite plus d’intérêt que le reste du continent. En dehors de l’Europe, la palme d’or revient à la Thaïlande, notamment à Pattaya, qui est un peu la Mecque du tourisme sexuel.

Dans l’espace consacré au Maroc, la ville Ocre revient souvent dans les discussions. Les extravagances de ses soirées semblent très appréciées.

Les femmes y sont appelées «gazelles» et présentées comme des produits de supermarchés. Les touristes qui viennent rencontrer des «gazelles» à Guéliz ou à Jamaa El Fna sont visiblement nombreux.

«Quelle faune à Marrakech ! Les superbes gazelles pullulent dans les rues de Marrakech et il n'y a qu’à se baisser pour en cueillir une et la déguster pour la nuit », écrit un forumeur. 
Plus pragmatique, un autre rappelle que «la plupart des hôtels n'acceptent pas que tu emmènes une fille dans ta chambre, alors il faut payer une 2e chambre pour la fille, ce qui augmente le coût de la nuit. Certains hôtels n'acceptent pas du tout. Alors l'idéal c'est de louer un studio pour quelques jours».

Dans un autre forum à l’apparence tout à fait glauque, un forumeur écrit: «Les filles y sont très jolies. Vous pouvez en avoir 2 pour 200 euros la nuit. Mais il faut impérativement avoir loué un appartement car impossible de les ramener à l’hôtel. Cela ne coûte pas cher du tout et il y a de nombreuses agences».  

A côté de Marrakech, Casablanca occupe elle aussi une place de choix. «A Casa, il faut aller à la Corniche, à quelques kilomètres du centre, le long de l'Océan. C'est l'endroit branché par excellence. Il suffit de demander au taxi de t'y emmener. Dès 23 heures, les bars et les discothèques se remplissent de jeunes poupées maquillées attablées seules ou par groupe de 2 ou 3. Tu observes un peu et puis tu fais ton choix», conseille un forumeur aux néophytes.

«Forte concertation de jeunes filles au Twin Center vers 16 heures. Elles tournent dans les galeries à la recherche de rencontres. Y’en a vraiment pour tous les goûts. J'ai rencontré un groupe de 3 filles que j'ai invitées à boire un verre pour ensuite partir avec l'une d'elles dans mon appart pour une séance de 2 heures pour 200 DH», se vante un autre.

Mais ce qui revient le plus concernant Casa, ce sont les salons de massage aux activités peu scrupuleuses. Les forumeurs parlent de massages «plus» ou massage avec supplément.

«Je suis allé déjà plusieurs fois au Maroc dans un but uniquement culturel (ne riez pas). Récemment, j’ai expérimenté la masseuse d'un hôtel international à Casa et je peux t'assurer que c'était très hot: très bon massage et finition à la main. Quelques mois plus tard, j'ai voulu reconduire l'expérience, mais en plein ramadan. Et là, niet total: pas question de sexe pendant le ramadan, autant savoir».  

Un autre, qui évoque son expérience dans un centre de massage au centre ville de Casa, écrit: «Il y a le choix entre 5 jolies filles, mais je ne sais pas si on peut choisir sur pièce».  

Récemment, plusieurs actions ont été menées par la police de Marrakech pour combattre la prostitution, (non sans excès, il faut le rappeler),  ce qui a fortement déplu aux adeptes du tourisme sexuel à Marrakech.

«Il y a encore quelques mois, la terrasse de la Brasserie F…. était un haut lieu de drague en fin de journée, elle était remplie de gazelles à l'affût. J'y suis passé récemment un vendredi soir: presque personne. Mieux, il y a retransmission TV les soirs de grands matches. C'est ce qu'on appelle une reconversion», regrette un habitué.

«Au vu de ce qui semble se passer sur une assez forte échelle à Marrakech contre les prostituées et leurs clients, le mieux est peut-être de choisir une autre ville en attendant que tout redevienne comme avant, il faut l'espérer».  

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

MUTANDIS : publie son document de référence.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.