La situation économique analysée par Mohamed Boussaid

Le taux de croissance économique devrait se situer à 3,5% en 2014, malgré la régression de la valeur ajoutée agricole suite à la baisse de la collecte des céréales, a indiqué le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid, devant le conseil de gouvernement.  

La situation économique analysée par Mohamed Boussaid

Le 18 juillet 2014 à 12h10

Modifié 18 juillet 2014 à 12h10

Le taux de croissance économique devrait se situer à 3,5% en 2014, malgré la régression de la valeur ajoutée agricole suite à la baisse de la collecte des céréales, a indiqué le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid, devant le conseil de gouvernement.  

Le ministre a présenté le bilan des réalisations de la loi des finances durant les six premiers mois de 2014, dans lequel il a passé en revue les défis auxquels fait face le Maroc, notamment le chômage et l'attraction des investissements étrangers.

Après avoir analysé les principaux indicateurs de la situation économique au niveau international, qui font ressortir en particulier une légère amélioration de l'économie de la zone euro après une période de stagnation, M. Boussaid a fait savoir que sur le marché des produits de base, les cours de pétrole ont atteint 109 dollars le baril, soit le même prix par rapport à 2013.

Au niveau national :

– Amélioration du taux de remplissage des barrages passant de 64,3% en 2013 à 72,6% en avril dernier,

– Amélioration de la production des phosphates, croissance de la production des industries de transformation et hausse de 2 points du taux d'utilisation des capacités de production à fin mai 2014 pour atteindre 70,2%,

– Progression de 8,8% du nombre des arrivées touristiques, de 9,6% du nombre de nuitées et de 3,6% des recettes touristiques à fin juin 2014,

Le ministre a relevé que le taux d'inflation a été maitrisé durant cette période.

– Redressement progressif des secteurs d'activité hors agriculture, notamment au niveau des secteurs de l'automobile, l'aéronautique, le textile et de l'électronique, à l'exception du secteur du bâtiment et travaux publics (BTP),

– Hausse de 7,4% des exportations, alors que les importations ont progressé de 4,7% au 1er semestre 2014 par rapport à la même période de 2013,

Le taux de couverture des importations par les exportations est passé à 49,6%.

– Hausse de 35,6% des exportations de l'automobile, de 25,9% de celles de l'électronique, de 4% du textile et cuir, de 6,1% de l'aéronautique, de 5,5% de l'industrie pharmaceutique et de 2,7% de l'agriculture et agroalimentaire,

– Baisse de 0,4% des recettes des Marocains résidant à l'étranger (MRE),

– les réserves de change ont dépassé la barre de 5 mois et un jour, contre 4 mois et 9 jours en 2013.

Evoquant le bilan des réalisations de la loi de finances 2014, le ministre a assuré que la mise en œuvre de la loi de finances pour l'année 2014 se déroule de "façon normale et conformément aux prévisions", relevant que les recettes fiscales relatives à l'impôt sur les sociétés ont augmenté de 7,8% au 1er trimestre 2014, alors que celles liées à l'impôt sur les revenus et à la taxe intérieure de consommation ont progressé respectivement de 2,8% et de 12,2%.

En revanche, les recettes de la TVA ont régressé durant cette période, en raison des mesures prises dans le cadre de la réforme de cet impôt dans la loi de finances 2014, a estimé le ministre, relevant que le rythme de réalisation des investissements a enregistré une hausse, alors que les dépenses de compensation ont accusé une régression de 11%, attribuable aux mesures qui ont été mises en oeuvre depuis le début de l'année en cours.

(Avec MAP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Avis de convocation des actionnaires LafargeHolcim Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.