Cnops: 379 MDH de dépenses de soins des personnes diabétiques en 2013

Le 21 juillet 2014 à 14h48

Modifié 21 juillet 2014 à 14h48

La dépense de soins des personnes diabétiques assurés par la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (Cnops), est passée de 183 millions de DH en 2008 à 379 MDH en 2013, soit une augmentation globale de 107% sur la période 2008-2013, et un taux d'évolution annuel moyen de 16%, relève une étude réalisée par la Caisse.

Cette dépense représente ainsi 8 pc des dépenses de soins de la Cnops en 2013 contre 5% en 2008, selon l'étude sur ses assurés diabétiques et leurs dépenses entre 2008 et 2013.

Le nombre de dossiers des diabétiques constitue 11% en 2013 contre 7% en 2008 du total des dossiers de soins gérés par la Cnops et les Mutuelles, souligne la caisse, ajoutant que le coût moyen par dossier d'un assuré diabétique de la Cnops est de 1.087 DH en moyenne sur la même période contre un coût moyen de dossier par bénéficiaire de 755 DH.

Pour ce qui est du coût moyen du dossier en ambulatoire d'une personne diabétique, il a évolué, selon l'étude, de 5%, passant de 813 DH en 2008 à 850 DH en 2013, tandis que le coût du dossier d'un diabétique en tiers payant est de l'ordre de 52%, en passant de 2.214 DH en 2008 à 3.375 DH en 2013.

"Un effet tout à fait attendu dû à l'augmentation du nombre de personnes poly-pathologiques (23% en 2008 contre 41% en 2013) qui ont tendance à consommer des soins coûteux pris en charge par la Cnops en mode tiers payant.

De son côté, le coût moyen d'un diabétique insulinodépendant sur la période 2008-2013 (type 1) est de 10.833 DH, contre un coût moyen de 7.667 DH d'un diabétique non insulinodépendant (type 2). Ce qui signifie que le coût moyen d'un diabétique de type 1 est de 1,4 fois plus que celui d'un diabétique de type 2.

Par ailleurs, le taux global de couverture par le régime AMO géré par la Cnops des frais engagés par les personnes diabétiques se situe à 76% en 2013 (70 pc pour les soins ambulatoires et 94% pour les soins en tiers payant).

"Ce taux se situe à un niveau supérieur à celui de couverture de l'ensemble des frais engagés des bénéficiaires de la Cnops (70%) puisque la consommation médicale des diabétiques est constituée principalement (57% en moyenne) des médicaments qui sont pris en charge par la Cnops à 100%, explique l'étude.

Les femmes représentent 50% des personnes diabétiques ayant eu recours aux soins et 48% du total de la dépense de soins de ces dernières en 2013, relève la même source, qui ajoute que 96% des dépenses de soins sont consommées par des diabétiques ayant plus de 40 ans.

"Le coût moyen annuel pour une personne diabétique, quel que soit le sexe, augmente fortement avec l'âge en passant de 6.000 DH en moyenne pour les personnes âgées de moins de 55 ans à 10.600 DH pour les personnes âgées de 65 ans et plus", relève l'étude, notant que cette corrélation entre le coût moyen et l'âge d'une personne diabétique serait due aux complications du diabète qui surviennent au fur et à mesure de l'avancement dans l'âge, engendrant des soins supplémentaires et coûteux.

Les deux régions de "Rabat-Salé-Zemmour-Zaer" et du "Grand Casablanca" concentrent 43% des personnes sinistrées et 48% du total de leurs dépenses de soins en 2013, constate l'étude, en imputant ce résultat à la prévalence élevée du diabète parmi les assurés installés dans ces régions.

S'agissant des coûts moyens les plus élevés, ils sont également enregistrés chez les diabétiques des régions précitées avec des coûts moyens annuels respectifs par personne de 10.029 DH et de 8.967 DH.

Les bénéficiaires de l'AMO gérée par la Cnops ont atteint 2,9 millions de personnes en 2013, y compris plus de 126.000 personnes porteuses d'une affection de longue durée déclarées à la Cnops, soit 4,22% de la population assurée qui a consommé 1,6 milliards de DH en 2013, l'équivalent de 46% des dépenses de l'AMO dans le secteur public.

Une convention de partenariat sera conclue entre la Cnops, le ministère de la Santé et l'Agence nationale de l'assurance maladie pour renforcer et coordonner les actions de prévention et de sensibilisation, spécialement des affections de longue durée.

(Avec MAP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SNEP : Etats financiers sociaux au 31 Décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.