Hamid Chabat, le best of

Il ne finit pas de nous étonner. Hamid Chabat a non seulement révolutionné la communication politique au Maroc (avec son frère ennemi et alter-ego Benkirane), mais a également marqué les esprits avec ses déclarations sulfureuses, ses provocations et ses décisions kafkaïennes. Best of.  

Hamid Chabat, le best of

Le 25 juillet 2014 à 15h19

Modifié 11 avril 2021 à 2h36

Il ne finit pas de nous étonner. Hamid Chabat a non seulement révolutionné la communication politique au Maroc (avec son frère ennemi et alter-ego Benkirane), mais a également marqué les esprits avec ses déclarations sulfureuses, ses provocations et ses décisions kafkaïennes. Best of.  

Bonnets d’ânes

Le 22 septembre 2013, Hamid Chabat fêtait l'enterrement de sa vie de membre de la majorité par une marche contre le gouvernement. Les dirigeants de l'USFP et du PAM, invités par l'Istiqlalien en chef, se sont excusés.

Chabat a ce jour-là surpris tout le monde en introduisant des … ânes dans la marche. On n'a toutefois pas réussi à leur faire braire les slogans anti-gouvernement qui ont cadencé la marche. Prochainement, le droit de vote aux équidés? Au Parlement, donc, il faudrait alors frapper du sabot deux fois pour obtenir une question orale, trois pour une question écrite.

 

Benkirane mythomane 

Abdelilah Benkirane défendant son bilan au Parlement, mercredi 23 juillet, Chabat rongé par la fureur. Il finira par perdre contrôle, et griffonnera quelques mots sur une feuille, qu'il a ensuite levé à l'adresse du Chef du gouvernement.

Les journalistes présents sur place y ont lu 'Tu es un menteur", from Hamid with love. Benkirane n'a pas réagi. Chabat a affiché un sourire morgué, et les députés Istiqlaliens ont, pour certains, ri. D'autres ont prétexté un vol d'anges pour regarder ailleurs.

La tour Eiffel de Fès

"Petite horreur de 30 mètres de haut" pour certains, attraction intéressante pour d'autres, la mini tour Eiffel érigée en octobre 2012, puis retirée en novembre de la même année du rond-point de Zouagha a enflammé les internautes. Ce 'monument' devait être suivi par une réhabilitation de l'Avenue Hassan II, pour qu'elle soit comparable aux Champs-Elysées ou au Champ de Mars.

La construction d'une réplique de l'Arc de Triomphe, plus grande que l'original, était également prévue. Allait-il aussi embaucher un sosie du général Charles de Gaulles, et des ex-Harkis déguisés en soldats français pour défiler le 14 juillet?

 

 

Benkirane grigri 

"Quand Erdogan a décidé de rendre visite à Benkirane, la Turquie s'est enflammée, et ça dure encore. Et quand Abdelilah Benkirane a manifesté l’intention de se rendre en république Tchèque, des inondations ont eu lieu. (…) Ses pas ne sont pas m'barkine. Mais ce pays est une zaouïa protégée par Dieu," a déclaré Chabat à Laâyoune TV le 23 juin 2013.

La malédiction de Malaisya Airlines, c'est encore lui. Et le 10 avril 1954, soit 8 jours après la naissance de Benkirane, la France a enterré Auguste Lumière. Il faut y voir une prémonition. Heureusement que ce pays est une zaouïa protégée par Dieu. Sans quoi, on serait toujours colonisés, à Dieu ne plaise.

 

 

L'agent israélien  

Lors de la séance consacrée aux remarques des partis sur le bilan gouvernemental, le 21 juillet 2014, Chabat a demandé à Benkirane de clarifier ses relations avec Da'esh, le Front Nosra et … le Mossad. Car on peut être l'allié des trois en même temps, en dépit des règles de la rationalité géopolitique. Benkirane aurait-il réussi là où Eli Cohen a échoué ?

 

 

Allal El Fassi vote Chabat

Nombreux étaient les Istiqlaliens qui ont voulu dissuader Chabat de postuler au secrétariat général du parti. Mais c'était sans compter le soutien inconditionnel d'un Istiqlalien de marque: Allal El Fassi.

Ce dernier aurait visité Chabat en plein sommeil pour lui dire: "J'ai fondé un parti pour le peuple marocain et voilà qu'aujourd'hui mon fils veut en faire un parti pour la famille, contre ma volonté. Je te demande à toi, Hamid Chabat, fils du peuple, de sauver le parti et de le ramener à sa vocation initiale", a-t-il révélé dans un entretien paru dans Jeune Afrique, le 29 octobre 2012. L'ectoplasme de Allal El Fassi, paix à son âme, l'aurait même aidé à choisir la cravate adéquate, le jour de son investiture.

 

Un Tazi à la conquête de l'Istiqlal

Deuxième ennemi de Chabat après Benkirane, le clan Fassi agace le premier Istiqlalien. "A 65 ans, on l’appelle toujours ould Zaïm", dira-t-il de Abdelouahed El Fassi, son ancien concurrent au poste de SG du parti.

Et en se "portant simplement candidat au poste de secrétaire général, j'ai provoqué un séisme et bouleversé ces calculs d'un autre âge", a déclaré Chabat dans un entretien accordé à Jeune Afrique, paru le 29 octobre 2012, révélant à l'occasion que "la direction du parti a été arrêtée pour des lustres et dans l'ordre suivant, chacun des héritiers bénéficiant de deux mandats : 2012, Abdelouahed El Fassi ; 2020, Nizar Baraka ; 2028, Abdelmajid El Fassi. Le cycle se termine par Allal, fils d'Abdelouahed et petit-fils du fondateur de l'Istiqlal.

De Allal à Allal, la boucle est bouclée". L’empêcheur de tourner en rond aura finalement réussi à briser le cycle. Il estime qu'il "faut des Chabat partout" pour renouveler la scène politique.

Chacun jugera.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid: résultats au 30 juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.