Zakat al fitr: les Marocains offrent près de 260 MDH par an

Ramadan touche à sa fin. A quelques jours de Aid al fitr, un grand nombre de Marocains se posent la question sur zakat al fitr, son montant et ses délais. Si le Conseil supérieur des oulémas autorise son paiement en espèces, le montant de l’aumône, lui, varie selon les villes.  

Zakat al fitr: les Marocains offrent près de 260 MDH par an

Le 25 juillet 2014 à 15h40

Modifié 25 juillet 2014 à 15h40

Ramadan touche à sa fin. A quelques jours de Aid al fitr, un grand nombre de Marocains se posent la question sur zakat al fitr, son montant et ses délais. Si le Conseil supérieur des oulémas autorise son paiement en espèces, le montant de l’aumône, lui, varie selon les villes.  

260 millions de DH. C’est, de près, le montant annuel de zakat al fitr au Maroc. Le chiffre a été révélé par le quotidien Attajdid dans son édition de ce vendredi 25 juillet.

Le chiffre a été calculé sur la base de la valeur moyenne de la zakat de l’année 2013 qui est de 10 DH. 

Chaque année, les Conseils régionaux des oulémas déterminent le montant de zakat al fitr selon les régions et les villes du royaume.

Selon le journal du PJD, le Conseil des oulémas de Safi a fixé ce montant entre 7 et 15,40 DH espèces. A Guelmin, il est de 8 à 16,50 DH ou 30 DH de riz.

En effet, l’acquittement de zakat d’al-fitr peut se donner soit sous forme de denrées alimentaires (orge, blé, riz, etc.),  soit sous forme pécuniaire, c’est-à-dire avec de l’argent.

Le Conseil supérieur des oulémas au Maroc recommande de la donner en espèces sonnantes et trébuchantes pour faire profiter au mieux les pauvres et les plus démunis.

Jusqu’à maintenant, les Conseils de oulémas de Safi et de Guelmim sont les seuls à communiquer leur réponse à la demande du secrétariat général du Conseil supérieur en ce qui concerne le montant de la zakat pour l’année encours (1435-2014).

En 2010 (ramadan 1431), le Conseil supérieur avait autorisé l’acquittement de zakat al mal en espèces si cette méthode s’avère plus simple et plus efficace pour les donateurs aussi bien que les bénéficiaires. Toutefois, elle demeure au second plan derrière l’option de base, celle de s’acquitter de la zakat sous forme de denrées alimentaires.

Zakat al-fitr ou l’aumône de la rupture ou encore l’impôt purificateur, est une aumône annuelle considérée comme le moyen, pour le musulman jeûneur, de se purifier des péchés et des abus passés.Elle est également une aide et un acte de solidarité à l’égard des pauvres afin qu’ils profitent eux aussi de l’aïd al-fitr et ne se retrouvent pas à quémander.

Selon la Charia, zakat al-fitr est obligatoire pour toute personne ayant de quoi manger pour un jour et une nuit et qui possède un surplus de nourriture. Elle doit être payée au nom de toute personne à charge. Le montant de zakat al-fitr est en effet toujours indiqué à l’unité.

Toutefois, il faut s’acquitter de la zakat al-fitr avant la prière. Il y a unanimité à ce sujet. Le mieux est de la donner le jour de l’aïd, depuis l’aube jusque avant l’accomplissement de la prière. Le Conseil supérieur des oulémas a prolongé cette durée, un ou deux jours avant, pour un plus grand profit.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank : Avis de réunion valant convocation des actionnaires (Erratum)

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.