Meriem Bensalah : « Le financement et la sécurité alimentaire, des atouts pour le Maroc en Afrique »

Meriem Bensalah, présidente de la CGEM, représente le patronat marocain à l’occasion du sommet Etats-Unis-Afrique. Actuellement à Washington, elle livre à Médias 24 ses impressions sur cette rencontre et ses enjeux.  

Meriem Bensalah : « Le financement et la sécurité alimentaire, des atouts pour le Maroc en Afrique »

Le 5 août 2014 à 15h16

Modifié 5 août 2014 à 15h16

Meriem Bensalah, présidente de la CGEM, représente le patronat marocain à l’occasion du sommet Etats-Unis-Afrique. Actuellement à Washington, elle livre à Médias 24 ses impressions sur cette rencontre et ses enjeux.  

Médias 24: Quel est votre sentiment durant cette première journée du sommet?

Meriem Bensalah: A la veille de l’US Africa Business Forum, de nombreuses rencontres et réunions croisées se déroulent entre les différentes délégations. Ces réunions donnent un ton  incontestablement fort à ce premier forum. Tous les regards sont tournés vers l'Afrique et les messages sont clairs. Leaders politiques, congressmen, ONG, organisations patronales, leaders économiques… inscrivent le continent comme un espace économique d'avenir et de prospérité partagée avec la volonté de faire de cette rencontre le point de départ d'une nouvelle dynamique.

Comment percevez-vous le fait que le Maroc soit invité à cette rencontre, malgré le fait que le pays ne soit pas membre de l'Union Africaine ?

Ce genre de raisonnement fait partie du passé car il faudrait être de mauvaise foi pour nier la place privilégiée et incontournable du Maroc en Afrique. Le Maroc est d'abord un pays africain et de surcroit un pays qui a décidé de croire fermement dans son continent et sa région. Ce sommet réunit tous les pays du continent africain avec une importante présence des pays du Maghreb. Ce Maghreb africain, dont le rôle sera capital en termes de stabilité, de sécurité, d'opportunités, d'emploi des jeunes, de culture et d'innovation.

Il va de soi que de nouvelles approches se définissent à travers le monde. Les USA, dont les relations historiques avec le Maroc ont pour cadre aujourd'hui le Strategic Dialogue, ont créé les conditions d'un partenariat solide devenu un modèle pour les pays de la région toute entière.

Quelle place occupe le Maroc, et en particulier son tissu économique, dans ce sommet ?

Le Maroc est représenté par une délégation d’affaires comprenant la CGEM qui représente les entreprises du secteur privé, le secteur financier (banques et bourse), les phosphates. Les USA ont choisi leurs invités selon une approche qui semble évidente : l'avenir du business en Afrique se joue en grande partie sur le financement et la sécurité alimentaire. Deux secteurs clés où le Maroc jouit d'atouts majeurs.

La rivalité manifeste de la France et des Etats-Unis sur le continent peut-elle bénéficier au Maroc et pourquoi ?

A l'ère qui est la nôtre, ce n'est pas de la rivalité malsaine. Tous les pays cherchent à gagner des marchés, à améliorer leur compétitivité et leur productivité, à gagner des points de croissance. Cette rivalité ne concerne pas seulement les USA et la France, mais également la Chine, l'Inde, la Turquie… L'essence même du business est de savoir prendre des risques et des décisions au bon moment.


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Microdata : Avis complémentaire à la convocation de l’AGO

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.