Fumer dans les lieux publics: au Maroc, on ne risque rien !

La loi qui interdit de fumer dans les lieux publics n’a jamais été publiée au Bulletin officiel, pour le plus grand bonheur des fumeurs. Tant pis pour victimes du tabagisme passif.

Fumer dans les lieux publics: au Maroc, on ne risque rien !

Le 6 mai 2015 à 12h03

Modifié 6 mai 2015 à 12h03

La loi qui interdit de fumer dans les lieux publics n’a jamais été publiée au Bulletin officiel, pour le plus grand bonheur des fumeurs. Tant pis pour victimes du tabagisme passif.

Ce n’est pas vous qui payez la cigarette pour moi ! Je m’en fous ! Ce n’est pas à vous de me dire ce que je dois faire ! Voici quelques une des réponses que les non-fumeurs ont le plaisir d’entendre lorsqu’on approche une personne qui fume à côté de vous. Face à ce comportement, la solution reste la loi, ou plutôt, sa mise en œuvre. Et c’est là où le bât blesse.

L’entrée en vigueur de cette loi interdisant de fumer dans les lieux publics, modifiant la loi 15-91 de 1996, tarde à entrer dans les faits depuis des années. Votée en 2008 par le parlement, sa publication au BO n’est toujours pas à l’ordre du jour.

Plus étonnant, les sanctions de cette loi. Elles vont de 10 à 50 DH pour « toute personne qui fume du tabac ou des produits du tabac dans les lieux où il est interdit de fumer ». Des amendes très faibles, pour ne pas dire ridicules.

Par lieux publics, on entend les cafés, les restaurants, les bureaux administratifs communs, les salles de réunion, les moyens de transport en commun, les salles de spectacles et de cinéma, les salles de cours, de conférences, et bien entendu, les hôpitaux et cliniques.

Pourquoi autant de retard ?

L’application de la loi sur le terrain n’est certainement pas une chose aisée. Il y a d’abord le niveau de conscience de la population. La mise en œuvre de la loi générera sans doute de nouveaux conflits. Il ya également le coût que ça nécessite. Il faudra mettre en place une armada des forces de l’ordre pour veiller au respect de cette loi.

Autre point et non des moindres, le lobby du tabac qui, grâce à ses grands moyens financiers et ses relations directes ou indirectes avec le monde de la finance, des médias ou encore du cinéma ou de l’art, défend ses intérêts. Pour les fumeurs au Maroc, savourez tranquillement sa cigarette dans un café est un plaisir qui n’est pas prêt de s’éteindre.

Des conséquences sanitaires prouvées pour les fumeurs et les non-fumeurs

Et pourtant, les scientifiques et les chercheurs l’ont prouvé : La cigarette n’est pas un phénomène, mais une épidémie. Il existe des cas de cancer de la gorge de jeunes non-fumeurs, considérés pourtant comme peu touchés par la maladie, pis encore, des enfants ne dépassant même pas les 10 ans se trouvent sans cordes vocales à cause de leurs parents fumeurs.

Des personnes se trouvent alors atteintes de cancer des poumons sans fumer une seule cigarette de leur vie. C’est de là qu’est née la guerre fumeurs/non-fumeurs. Pour les accros du tabac, il s’agit d’un droit, d’une liberté. Pour les seconds, le fumeur ne met pas seulement en danger sa santé, mais aussi celles des autres.

600.000 morts du fait du tabagisme passif

Sans l’ombre d’un doute, on donne raison à ceux qui luttent contre le tabagisme. La fumée de la cigarette est capable de se propager et affectent les gens autour. Ces personnes là deviennent alors des « fumeurs passifs ». Les chiffres à ce sujet sont criants: le tabagisme passif tue 600.000 personnes par an, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pis encore, 25% de ces personnes sont des enfants !

Les chiffres ne s’arrêtent pas là : le tabac fait environ 6 millions de victimes annuellement, autrement dit, toute les 7 secondes, une personne dans le monde meurt à cause du tabagisme. Au Maroc, le ministère de la Santé estime la prévalence du tabagisme à 18% chez les Marocains âgés de 15 ans et plus, avec près de 41% de la population exposée au tabagisme passif.  

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

DOUJA PROMOTION : Résultats annuels 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.