Interdiction des sachets en plastique: les industriels mettent en avant les menaces sur l’emploi

"Des emplois en péril, des investissements menacés et une reconversion difficile": les fabricants s'inquiètent du projet de loi adopté en Conseil de gouvernement.

Interdiction des sachets en plastique: les industriels mettent en avant les menaces sur l’emploi

Le 10 novembre 2015 à 15h16

Modifié 10 novembre 2015 à 15h16

"Des emplois en péril, des investissements menacés et une reconversion difficile": les fabricants s'inquiètent du projet de loi adopté en Conseil de gouvernement.

Selon la Fédération marocaine de plasturgie (FMP), 50.000 emplois (directs ou indirects) seront perdus, ainsi que des investissements conséquents pour lesquels la majorité des unités de production se sont endettées.

Malgré les contacts avec le gouvernement, la FMP déplore l’insuffisance des alternatives proposées pour accompagner la reconversion des unités de production, ne relevant que de sessions de formation et pas d’aides financières indispensables, selon elle, à la reconversion.

La Fédération juge également ne pas avoir été avertie à temps, compte tenu de la complexité des mesures à prendre par les fabricants pour une telle reconversion.

Ainsi, en réaction au vote du projet de loi tendant à l'élimination des sacs plastiques, la FMP a réuni le mardi 10 novembre une assemblée générale extraordinaire dans le but d’informer les fabricants de sacs en plastique quant aux dernières évolutions de la situation et de les mobiliser contre ce projet de loi.

Que dit le projet de loi?

L’interdiction ne concerne que les sacs en plastique à usage commun. Les sacs à usage industriel, agricole, ou hermétique, ainsi que les sacs de congélation et les sacs poubelles tels que définis par la même loi seront autorisés.

Les sacs autorisés seront marqués d’un signe différent selon leur usage de sorte à ce qu’ils soient facilement identifiables.

Le projet de loi stipule également que tout dépassement devra être relevé soit par la police judiciaire soit par les équipes formées à cet égard. En découlera une amende allant de 10.000 à 1.000.000 de DH selon qu’il s’agisse d’une usine, d’un commerçant ou d’un usager.

Si le projet de loi est adopté en l’état, cette interdiction entrera en vigueur le 1er juillet 2016. Un comité composé du ministère de l’Industrie, de la Fédération marocaine de plasturgie, ainsi que des ministères des Finances, de l'Intérieur, de l'Agriculture et de la pêche maritime, et l'Environnement s’engage à:

– Sensibiliser les consommateurs;

– Leur proposer des alternatives aux sacs en plastique (sacs en papiers, en carton, ou en fibre);

– Généraliser l’utilisation des sacs poubelles conformes à la loi;

– Accompagner les unités de production de sacs en plastique dans leur reconversion vers une transformation du plastique plus écologique.

Cette interdiction s’inscrit dans la lignée des mesures précédemment prises par l’Etat pour réduire l’usage des sachets en plastique, mais qui n’ont pas été très efficaces, selon le gouvernement.

En effet, en 2009 déjà, des normes ont été imposées à la production de sacs en plastique interdisant les sacs en plastique de couleur noire, connu pour être les plus nocifs.

La même année, des accords ont été signés avec les grandes et moyennes surfaces ainsi que par la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc pour l’utilisation de sacs biodégradables.

Quelques chiffres…

Selon les chiffres communiqués par le ministère de l’Industrie, 500 milliards de sacs en plastique sont consommés dans le monde. Le Maroc est selon la même source l’un des plus gros consommateurs au monde. L’industrie des sacs en plastique représente au Maroc 4,5 MMDH, 211 unités de production, une main d’œuvre directe et indirecte de 8.152 travailleurs, et une production annuelle de 212.301 tonnes, selon la même source. La profession revendique un poids économique et social beaucoup plus important.

D’où l’importance de l’accompagnement des unités de production dans leur reconversion.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SNEP : Avis de convocation à l’AGO du 24 Juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.