Le PJD s’oppose farouchement à la légalisation du cannabis

Le 7 avril 2016 à 14h52

Modifié 11 avril 2021 à 2h38

Le secrétariat général du PJD a tenu, le 2 avril 2016, un atelier consacré à l'étude des problématiques liées au cannabis. L'événement a  connu la présence d'experts et de parlementaires issus des régions du nord. Cela a été l'occasion d'épingler son principal adversaire, le PAM, lequel se positionne clairement pour la légalisation du kif.

Le PJD dénonce ainsi "l'exploitation, à des fins électoralistes, des souffrances de certains habitants des régions du nord, en leur proposant des solutions illusoires et dangereuses", indique un communiqué du parti.

On peut facilement faire le lien avec le colloque international sur le cannabis et les drogues organisé le 18 et 19 mars dernier par le PAM, à Tanger, à l'occasion duquel ce parti s'est clairement positionné pour la légalisation du cannabis.

Cet évenement avait été boycotté par le parti islamiste qui, dans son communiqué du 7 avril, fait valoir les points suivants:

– "Le traitement sérieux du phénomène passe par le développement socio-économique des régions concernées. Cela ne peut se faire qu'à travers la mise à niveau des infrastructures et la création d'activités alternatives génératrices de revenus"

– "Le rejet absolu des approches "douteuses" tendant à dépénaliser la culture, la distribution ou la consommation du cannabis, ce qui constitue un danger pour la santé des citoyens et leur intégration dans la société."

– "Tant qu'aucun investissement industriel du cannabis n'est à l'ordre du jour, que ce soit en interne ou en externe, son usage à des fins médicales n'est que pure illusion."

-"La dépénalisation du kif conduira inévitablement à sa prolifération et à conférer plus de pouvoir aux réseaux de trafic de drogue… "

 

A lire aussi


Guelmim : l’épopée politique des familles sahraouies (I)

REPORTAGE. Si la bataille politique, à l’occasion des échéances électorales, est particulièrement endiablée dans les régions du sud, avec des alliances d'intérêts entre familles puissantes et influentes, la ville de Guelmim surnommée la porte du désert ne déroge pas à cette règle. D’où les familles sahraouies puisent-elles leur légitimité, leur force et leur influence ? Comment se dessine la cartographie politique dans la province de Guelmim ? Quelles familles sont toujours dans la course et lesquelles sont hors circuit ?

Transformation numérique : étude pour la mise en place des Agences urbaines numériques 2.0

La Direction de l'urbanisme, relevant du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, lance un appel d'offres. L’étude couvrira l’ensemble des aspects liés à la transformation numérique des Agences urbaines du royaume, de la Direction de l’urbanisme, ainsi que de la Direction des ressources humaines et des moyens généraux du ministère. L'étude prévoit également la mise en place d’un système de veille urbaine.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Communication financière T3 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.