4,8 MMDH pour l’exploitation du tramway et des BHNS à Casablanca d’ici 2029

Si le conseil de la ville a convoqué une session extraordinaire pour ce jeudi 27 juillet, c’était surtout pour traiter le dossier du contrat d’exploitation du tramway et des nouveaux bus à haut niveau de service (BHNS) couvrant la période 2017-2029. Détails du nouveau contrat reliant  la Commune de Casablanca et Ratp Dév. 

4,8 MMDH pour l’exploitation du tramway et des BHNS à Casablanca d’ici 2029

Le 27 juillet 2017 à 15h16

Modifié 11 avril 2021 à 1h14

Si le conseil de la ville a convoqué une session extraordinaire pour ce jeudi 27 juillet, c’était surtout pour traiter le dossier du contrat d’exploitation du tramway et des nouveaux bus à haut niveau de service (BHNS) couvrant la période 2017-2029. Détails du nouveau contrat reliant  la Commune de Casablanca et Ratp Dév. 

Malgré des résistances exprimées par certains groupes (l’Istiqlal par exemple) pour reporter le vote, le point  consacré au contrat d’exploitation des quatre lignes du tramway et des deux lignes de Bus à haut niveau de service a été maintenu dans l’ordre du jour et adopté par le Conseil, ce jeudi 27 juillet. L'actuel contrat d'exploitation de la T1 prendra fin en décembre 2017. 

Le montant de la transaction a été gardé jalousement secret par le maire, Abdelaziz Elomari, lors de cette session. Il parlera des économies que permet le nouveau contrat (21 MDH dès la première année), de la flexibilité de la durée du contrat, certes de 12 ans, mais dont la résiliation est possible au bout de cinq ans, de la possibilité pour la ville si elle le souhaite d’entrer à hauteur de 34% dans le capital de RATP Dév Casablanca, la nouvelle filiale de Ratp Dév qui prendra en charge l’exploitation de ces lignes, de la possibilité d’avoir un siège d'administrateur dans le conseil d’administration de la société….

Il parlera de tout cela en long et en large, mais évitera d’évoquer le montant de la contrepartie financière.

Selon le contrat dont nous détenons une copie, l’offre finale présentée par Ratp Dév et retenue par le conseil de la ville est de 4,784 MMDH. L’offre initiale a été de 5,743 MMDH (voir tableau ci-dessous).

Attention, ces montants ne sont pas obligatoirement versés par la Ville. Il s'agit d'abord des produits d'exploitation. Si les produits d'exploitation sont inférieurs à ces montants, la différence est payée sous forme de subvention d'exploitation.

Autre clause du contrat: si la marge bénéficiaire de RATP Dév Casablanca dépasse 8%, l’excédent sera injecté dans le budget d’investissement de la société afin d’améliorer la qualité du service.

Un scénario en totale contradiction avec la réalité: depuis la mise en service du tramway, en décembre 2012, le déficit a atteint 78,31 MDH en 2013; 75 MDH en 2014; 87,24 MDH en 2015  et 80 MDH en 2016, soit un déficit cumulé de plus de 320 MDH. Le ticket est subventionné à hauteur de 40%. Pour leur part, les recettes publicitaires -via le naming- qui devaient aider à éponger ce déficit, ont à peine généré 9 MDH en 2016.

Il faut noter que le risque financier est de la responsabilité de la ville, l’exploitant ne supporte que le risque technique. 

Il est à souligner que le réseau global de transport en site propre à Casablanca, c'est-à-dire avec voie dédiée, comportera en 2022 quatre lignes de tramway totalisant 76 km et deux lignes de BHNS totalisant 22 km.

Les deux lignes de BHNS sont programmées pour être opérationnelles en 2020:

           -L5: reliant Lissasfa à la T4 en passant par Bd Alqods;

          -L6: reliant la ville d'Errahma à la T1.

Ces derniers auront le même niveau de service que le tram avec des priorités aux carrefours, un couloir dédié, des stations comme celles du tramway. A la différence de ce dernier, les BHNS ne seront pas sur rail.

Pour le tramway, les lignes qui formeront en 2022 tout le réseau sont comme suit:

-T1, de Sidi Moumen à Aïn Diab et aux facultés, elle est opérationnelle depuis décembre 2012;

-T2, de Aïn Diab à Sidi Bernoussi (15km), ses travaux ont démarré en mai 2015, en même temps que l’extension de la T1. Cette ligne passe par Bd Anoual, 2 mars, El Fida, la Grande ceinture, Ali Yata, Route de Rabat… Sa mise en service est prévue pour fin 2018;

-T3, de Sidi Moumen à la mosquée Hassan II (14km) en passant par la route Ouled Ziane, Bd Lalla Yacout, rue Khouribgua… Sa mise en service est programmée pour 2022; 

-T4, reliant Bd MohammedVI et la gare Casa Port (18km) en passant par Rue Mohamed Smiha. Elle sera opérationnelle en 2021. 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

JAIDA : communiqué de presse sur les indicateurs financiers T1-2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.