Interpol: l’Asie et l’Afrique, principales destinations des déchets exportés depuis l’Europe

Interpol: l’Asie et l’Afrique, principales destinations des déchets exportés depuis l’Europe

Le 11 août 2017 à 13h48

Modifié 11 avril 2021 à 2h42

L’agence de coopération policière internationale "Interpol" a annoncé, mardi 8 août dernier, la saisie dans le monde de plus d’un million et demi de tonnes de déchets illégaux en juin, dans le cadre d’une opération collective à laquelle 43 pays ont participé (services de police, des douanes, des frontières et de l'environnement).

Baptisée "Trente jours d’action" (du 1er au 30 juin), cette opération est la plus grande jamais menée. Elle a été lancée par le Groupe de travail sur la lutte contre la pollution de l'Interpol, en réponse à un appel de la communauté mondiale.

Les déchets illégaux saisis consistent essentiellement en des rebuts électroniques ou métalliques provenant de l’industrie automobile, précise Interpol dans un communiqué.

L’opération a permis aussi de recenser 85 sites où avaient été déposés plus d’un million de tonnes de déchets. Environ 326 personnes et 244 entreprises ont été impliquées dans des infractions pénales ou administratives au total, selon la même source.

Interpol relève que cette opération a confirmé que l’Asie et l’Afrique représentent les principales destinations des déchets exportés illégalement depuis l’Europe ou l’Amérique du nord.

Cette affaire a également révélé l'existence de réseaux criminels impliqués dans la criminalité des déchets en Amérique centrale, une région qui n'est généralement pas associée à ce type de crime, poursuit le communiqué.

L'opération a également conduit à l'identification de nouvelles voies de trafic utilisées par les réseaux criminels, qui traversent notamment l'Egypte, Malte, le Maroc, le Portugal, l'Espagne et les États-Unis, en utilisant des documents falsifiés.

La criminalité en matière de déchets est une préoccupation mondiale: des 275 millions de tonnes de déchets plastiques générés en 2010, jusqu'à 12,7 millions de tonnes ont été déversées illégalement dans l'océan; alors qu'en 2014, seulement 10 à 40% des 42 millions de tonnes de déchets électroniques générés dans le monde entier ont été éliminés par les voies appropriées.

Lorsque les déchets dangereux sont mal aménagés, ils contaminent l'eau, le sol et l'air, menaçant la santé et la sécurité dans le monde, explique Interpol.
 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SCR. Etats financiers au 31.12.2019

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

PLF2022: conférence de presse de Nadia Fettah

Essaouira : découverte des plus anciens objets de parure à la grotte de Bizmoune