Résultats financiers S1. Les sociétés cotées font preuve de bonne résilience

Le chiffre d’affaires agrégé de l’ensemble des sociétés cotées à la Bourse de Casablanca a progressé de 3,6% durant ce premier semestre. Le RNPG affiche de son côté une appréciation de 8%, selon les statistiques établies par Upline. 

Résultats financiers S1. Les sociétés cotées font preuve de bonne résilience

Le 5 octobre 2017 à 13h24

Modifié 11 avril 2021 à 1h18

Le chiffre d’affaires agrégé de l’ensemble des sociétés cotées à la Bourse de Casablanca a progressé de 3,6% durant ce premier semestre. Le RNPG affiche de son côté une appréciation de 8%, selon les statistiques établies par Upline. 

"En dépit d’une année 2016 marquée par une activité économique languissante au plan national, suivie d’un premier semestre 2017 sous le signe de l’attentisme (retard dans l’adoption de la Loi de Finances 2017), les sociétés marocaines cotées continuent de faire preuve de bonne résilience d’ensemble, aussi bien sur le plan commercial que financier". C’est l’appréciation des analystes d'Upline après avoir rassemblé et étudié l’ensemble des résultats financiers des sociétés cotées pour les 6 premiers mois de l’année.

Le chiffre d’affaires agrégé de la cote clôture le S1-2017 sur une appréciation de 3,6% en comparaison avec son niveau il y a un an, pour s’établir à hauteur de 118,27 milliards de dirhams. Pour ce qui est du RNPG, il ressort en hausse de 8%, par rapport à une année auparavant, et se chiffre à 16,7 milliards de dirhams. 

Sur les 72 sociétés ayant publié, près de 60% des sociétés ont affiché des revenus en hausse. Dans le détail, le chiffre d’affaires des sociétés non financières s’est apprécié de 3,3%, par rapport au S1 de 2016, à 79,2 milliards de dirhams.

Sur les 19 secteurs non financiers listés sur la BVC, 11 ont contribué positivement à la progression du chiffre d’affaires global. "Le secteur pétrole & Gaz ressort comme étant le premier contributeur avec un affermissement de près de 1,5 milliard de dirhams, soit une participation de 56,8% dans la hausse des revenus des secteurs non financiers", précisent les analystes d'Upline. 

Du côté des sociétés financières, et chez les banques particulièrement, le premier semestre de cette année a été un peu plus difficile. "Dans un contexte sectoriel marqué par la poursuite de la pression sur les rendements des crédits et une hausse des taux obligataires sur le marché marocain, les groupes bancaires cotés ont affiché une croissance timide de leur profitabilité", expliquent les analystes d'Upline. 

L’indicateur de profitabilité consolidé des banques a enregistré une hausse de 1,8% au S1 de cette année à 29 milliards de dirhams. Comme nous l’avions précisé à plusieurs reprises, cette évolution est attribuable à la bonne tenue des activités classiques des banques.

Ensuite, le résultat d’exploitation agrégé de l’ensemble des sociétés ayant publié leurs résultats s’affiche en évolution limitée de 3,3% et s’établit à hauteur de 27,4 milliards de dirhams. La rentabilité financière de la côte casablancaise atteint pour les 6 premiers mois de l’année 17,5%.

"L’analyse de la répartition sectorielle de la masse bénéficiaire laisse apparaître une prédominance des bancaires avec une part de 36,6%, suivies par les Télécoms (16,5%) et les BTP & Matériaux de construction (10,3%)", ajoute le rapport d'Upline.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Profit Warning – CTM Septembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.