Un rapport du Centre antiterrorisme de West Point consacré au Maroc

Les efforts du Maroc contre le terrorisme intéressent les Américains, à en juger par le récent rapport du ‘’Combating Terrorism Center’’. S’ils louent la stratégie marocaine en matière de contre-terrorisme, les experts américains avertissent toutefois d’une possible focalisation de Dae'ch sur le Royaume.

Un rapport du Centre antiterrorisme de West Point consacré au Maroc

Le 25 octobre 2017 à 18h16

Modifié 11 avril 2021 à 2h43

Les efforts du Maroc contre le terrorisme intéressent les Américains, à en juger par le récent rapport du ‘’Combating Terrorism Center’’. S’ils louent la stratégie marocaine en matière de contre-terrorisme, les experts américains avertissent toutefois d’une possible focalisation de Dae'ch sur le Royaume.

Le ‘’Combating Terrorism Center’’ (CTC) est un think tank indépendant, basé au sein de la prestigieuse académie militaire américaine de West Point. Après la défaite de Da'ech, il a consacré une série de notes de recherche et de rapports à l'avenir du "califat". Les question fondamentales sont les suivantes: qu'y aura-t-il après la défaite du "califat"? continuera-t-il à exister sous d'autres formes, y compris virtuelle? la menace va-t-elle disparaître ou au contraire persister ou prendre de nouvelles formes?

Les trois dernières livraisons de cette série concernent trois régions jugées stratégiques: l'Asie du sud-est, la Turquie et… le Maroc. Le rapport marocain est disponible ici.

Le Royaume est intéressant pour les raisons suivantes:

-c'est le verrou de toute la région, y compris le sud de l'Europe et l'Afrique occidentale.

-c'est le seul pays de la région à continuer à échapper aux plans terroristes de Da'ech.

-Da'ech se sent nargué par cette sorte d'invincibilité marocaine de sorte qu'il accentue sa pression pour faire sauter ce verrou.

-si, à Dieu ne plaise, ce verrou saute, c'est toute la région qui en subira les conséquences.

Les quatre points ci-dessus expliquent à quel point la stabilité du Maroc est essenielle à l'Europe et à l'Occident.

Dans l’ensemble, le rapport du CTC salue la politique marocaine en matière de contre-terrorisme, dont le succès est dû à sa stratégie proactive et à l’efficacité de ses services de renseignement.

>Les chiffres de la terreur

Bien que le Maroc n’ait subi aucune attaque de Dae'eh, plus de 33 attentats terroristes ont été déjoués depuis juin 2014 – tous directement liés au groupe ou tout au moins inspirés par son idéologie barbare. Le rapport du CTC donne à ce propos une lecture intéressante:

– Plus de 60% de ces attentats ont été commandités par des leaders et des agents de terrain de Dae'ch, basés en Syrie et en Irak – parfois même au Maroc.

– Dans la majorité des cas, ces leaders ont œuvré à ‘’téléguider’’ ces attentats à distance, principalement en fournissant une aide opérationnelle aux membres de cellules locales.

– 53% des attaques déjouées prévoyaient des attentats-suicide.

– Approximativement 70% de ces attaques n’avaient pas de cible spécifique.

– Sur une dizaine de projets d’attaque ciblée, 5 visaient des institutions gouvernementales, et deux des sites touristiques.

– Les cellules terroristes étaient généralement basées à Casablanca, Fès, Beni-Mellal, Tanger, Tétouan, Agadir et dans la région de l’Oriental.

– 30% de ces terroristes étaient des femmes

 

>Causes

Parmi les causes de cette prolifération de cellules terroristes, le rapport cite notamment:

– Le retour des jihadistes marocains de Syrie.

– Les relations conflictuelles que connaît le Maroc avec ses voisins maghrébins en matière de coopération anti-terroriste.

– La capacité des organisations terroristes à recruter parmi les réseaux locaux d’extrémistes.

– L’élargissement de la frange de la population ayant basculé dans l’extrémisme.

– Les conditions économiques difficiles que connaissent un certain nombre de Marocains.

 

>Recommandations

Le Maroc doit maintenir et renforcer sa stratégie anti-terrorisme:

– Le fait qu’aucune attaque n’ait touché le Royaume peut renforcer l’intérêt de Dae'eh pour un pays communément perçu comme une zone sûre.

– Si Dae'ch a perpétué des attaques réussies dans des pays aux défenses réputées exceptionnelles, une attaque réussie au Maroc aurait une portée symbolique aux conséquences dangereuses pour la région.

Si Dae'ch perpètre avec succès un attentat contre le gouvernement marocain, la sécurité dans la région pourrait devenir extrêmement précaire, particulièrement à la lumière:

– des efforts des pays de la région pour instaurer une coopération en matière de contre-terrorisme.

– de la proximité et de la facilité de mouvement entre le Maroc et l’Europe.

Le rapport du CTC conclut sur la note suivante: "Compte tenu de la position stratégique du Maroc, les tentatives d’attentats – même déjoués, représentent un sérieux avertissement pour la communauté internationale: la menace au Maroc est réelle, même si elle est latente".
 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ciments du Maroc : COMPTES SOCIAUX ET CONSOLIDÉS AU 30 JUIN 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Essaouira : Journée économique Maroc-France de la Chambre française de commerce et d’industrie