En images, la préparation du lancement de Morocco EO Sat1, le premier satellite marocain

Le premier satellite marocain de reconnaissance sera lancé le 8 novembre prochain. Le compte à rebours (au propre, pas au figuré, a commencé). Voici en images l'état d'avancement de la préparation et tous les éléments pour suivre cet événement inédit:

En images, la préparation du lancement de Morocco EO Sat1, le premier satellite marocain

Le 31 octobre 2017 à 14h51

Modifié 11 avril 2021 à 2h43

Le premier satellite marocain de reconnaissance sera lancé le 8 novembre prochain. Le compte à rebours (au propre, pas au figuré, a commencé). Voici en images l'état d'avancement de la préparation et tous les éléments pour suivre cet événement inédit:

>De quoi s’agit-il ?

Le Maroc a acquis deux satellites fabriqués par Airbus et Thales.

L’un sera lancé ce 8 novembre à 01H42, heure marocaine, à partir de la base spatiale de Kourou en Guyane française. Le second sera lancé en 2018. Le croisement des données des deux satellites permettra d’obtenir des images en 3D.

Le lanceur sera une fusée Vega.

Le coût exact est inconnu. Il oscille, selon les sources, entre 500 et 560 millions d’euros. Une affirmation répandue sur les forums et sites spécialisés dans l’espace ou la défense, avance que ce montant a été payé par les Emirats qui ont fait la même acquisition. Mais il n’y a aucune confirmation officielle, de cette info.

>A quoi ça sert?

Le satellite marocain est un satellite d’observation, que l’on appelle communément et par excès, un satellite “espion“. En d’autres termes, ce n’est pas un satellite scientifique, ni un satellite météorologique, ni de télécoms. C’est un satellite optique, mixte civil et militaire.

L’objectif civil est évident: agriculture, inondations, souveraineté nationale sur les eaux territoriales, pêche…

Pour la défense nationale, il y a deux aspects:

-la surveillance des frontières et des menaces immédiates: par exemple, menaces terroristes, trafic en tous genres, mouvements du “polisario“ à l’est du mur de défense, sécurité dans les eaux de la Méditerranée et atlantiques, détroit de Gibraltar…

-plus largement, l’observation du Nord-ouest africain et du Sahel apportera énormément à la protection du continent africain contre les menaces terroristes.

 

>Comment ça fonctionne: voici une idée de l'orbite du satellite, qui permet de couvrir des zones très larges de la planète.

 

>Le compte à rebours a commencé.

 

> Comment suivre le lancement en direct.

 

>La fiche du lancement:

Date: 8 novembre 2017 à 01:42:30 UTC (heure marocaine).

Lanceur: Vega.

Opérateur du lancement: Arianespace.

Pas de tir: ZLV (ELA-1), Guiana Space Center, French Guiana.

Nom du satellite: MN35-A (Morocco EO Sat 1)

Satellite produit par: Airbus & Thales Alenia Satellite

Propriétaire: Government of Morocco.

 

LIRE EGALEMENT: LE SATALLITE EST BAPTISE MOAMMED VI-A

>La préparation du lancement:

Un lancement de satellite est une opération très complexe, dont la dernière étape consiste à assembler de multiples pièces et à effectuer les ultimes tests.

Les éléments du lanceur Vega ainsi que le satellite lui-même, sont arrivés le 25 octobre à Kourou.

Les éléments du lanceur sont arrivés au port de Pariacabo et ont été transférés du Bâtiment d’Intégration des Propulseurs (BIP) en Zone de Lancement Vega (ZLV), pour être érigés et préparés directement sur le pas de tir (voir photos par ailleurs).

Le Vega est un lanceur léger comportant quatre étages dont les trois premiers sont à propergol solide. Ces quatre étages P80, Zefiro 23, Zefiro 9, et l’AVUM, qui permet l’injection du satellite sur une orbite précise, sont en train d’être hissés à la verticale.

Le satellite lui-même est arrivé par avion, à l’aéroport Félix Eboué, avant d’être transféré en zone blanche, subir les derniers tests puis être monté sur le lanceur.

Les deux satellites semblent similaires  à ceux développés par Airbus Defence and Space et Thales Alenia Space pour le compte des Emirats Arabes Unis, appelés Falcon Eye.

Si cette hypothèse, probable, se confirme, le Maroc disposera donc des versions améliorées du satellite français d'observation de la Terre Pléiades-HR avec une résolution de 70 cm sur une bande de 20 kilomètres, une capacité de stockage de 600 Go et un débit descendant de 450 Mo par seconde. Les Pléiades-HR ont une durée de vie opérationnelle d'environ cinq ans, mais peuvent durer 10 ou 15 ans.

 

Le pas de tir de la mission Vega 11 qui placera en orbite le 1er satellite marocain.

 

L'arrivée du satellite à l'aéroport en Guyane puis son acheminement vers la salle blanche avant le pas de tir:

 

 

Transfert du premier étage du lanceur le P80 vers le pas de tir:

 

Hissage du moteur du lanceur:

 

Ci-dessous, pose de l'AVUM, dernier étage du lanceur, qui comprend un moteur fusée à ergols liquides.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Microdata – Indicateurs et états financiers semestriels S1 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

PLF2022: conférence de presse de Nadia Fettah

Essaouira : découverte des plus anciens objets de parure à la grotte de Bizmoune