Flexibilité des changes: le FMI recommande d’y aller « dès que possible »

Une mission des services du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par Nicolas Blancher, a relancé la perspective d’une prochaine mise en œuvre de la flexibilisation des changes.

Flexibilité des changes: le FMI recommande d’y aller « dès que possible »

Le 8 novembre 2017 à 8h54

Modifié 11 avril 2021 à 2h43

Une mission des services du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par Nicolas Blancher, a relancé la perspective d’une prochaine mise en œuvre de la flexibilisation des changes.

La mission a séjourné au Maroc du 25 octobre au 7 novembre 2017, "pour procéder avec les autorités marocaines aux discussions relatives à la consultation de 2017 au titre de l’article IV et à la troisième revue de l’accord, au titre de la ligne de précaution et de liquidité (LPL) approuvé en juillet 2016".

M. Blancher a publié, mardi 7 novembre en même temps qu’il donnait une conférence de presse à Rabat, une déclaration où la réforme du régime des changes est évoquée pour la première fois sous forme de recommandation explicite ou presque :

"La mission soutient pleinement l’intention des autorités d’assouplir progressivement le régime de change, ce qui devrait rendre l’économie mieux à même d’absorber les chocs extérieurs et préserver sa compétitivité. La situation actuelle continue d’offrir une fenêtre d’opportunité pour entamer cette transition de manière progressive et ordonnée. Il serait donc approprié d’engager ce processus dès que possible".

Répondant aux questions de la presse (vidéo intégrale ci-dessous), M. Blancher est resté très prudent et politiquement correct. "La décision revient aux autorités marocaines", a-t-il rappelé.

"Sur le court terme, le report de l’entrée en vigueur n’a pas vraiment d’impact économique ou financier sur le Maroc", car le Dirham n’est pas vraiment désaligné ou alors légèrement. "C’est sur le moyen terme" que les effets positifs ou négatifs sont attendus. Mais comme il s’agit d’un processus graduel et de préférence ordonné, et comme il y a maintenant une fenêtre d’opportunité, il faut y aller "dès que possible".

En d’autres termes, le FMI dit ceci: n’attendez pas plus longtemps.

Dans les milieux bancaires, Médias24 a constaté que l’on est désormais certain d’une entrée en vigueur de la réforme sans annonce préalable. La date donnée comme probable est début 2018. Mais pourquoi pas avant ?

Ci-dessous, vidéo intégrale de la conférence de presse.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOTHEMA : Avis de Convocation ASSEMBLEE GENERALE du 26 MAI 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.