Flexibilisation des changes: à quand le prochain élargissement des bandes de fluctuation?

Abdellatif Jouahri et Mohamed Boussaid étaient détendus au cours de leur conférence de presse conjointe jeudi 18 janvier. Les questions qui se posent concernent désormais les étapes suivantes de cette réforme.

Flexibilisation des changes: à quand le prochain élargissement des bandes de fluctuation?

Le 19 janvier 2018 à 11h54

Modifié 11 avril 2021 à 2h44

Abdellatif Jouahri et Mohamed Boussaid étaient détendus au cours de leur conférence de presse conjointe jeudi 18 janvier. Les questions qui se posent concernent désormais les étapes suivantes de cette réforme.

Boussaïd a résumé les choses en une petite phrase: “Le dernier mot est revenu au marché“. Le ministre de l’Economie et des Finances était l’invité du gouverneur de la Banque centrale Abdellatif Jouahri et les deux hommes ont affiché une complicité bien visible.

Jouahri recommande fortement d’achever l’actuel cycle de réforme tout en passant d’une manière volontariste aux réformes de seconde génération, dont la flexibilisation des changes: “Il faut terminer la réforme des retraites et celle de la compensation. Il faut aller en avant dans les réformes de seconde génération, pour que le Maroc accède à l’émergence“.

Le démarrage de la réforme assouplissant le régime des changes est en phase de démarrage. Ce n’est qu’un démarrage sur une bande de fluctuation très prudente. Mais c’est l’étape la plus complexe, en raison des nouvelles règles, de la nécessité de nouveaux automatismes dans le fonctionnement, des contextes psychologiques. Pour Mohamed Boussaid, cette étape est déjà derrière nous. Les demandes en devises de la part des “teneurs“ du marché restent modestes. Vendredi 19 janvier, l’adjudication quotidienne de Bank Al-Maghrib n’a suscité aucune demande. Zéro dollar.

La désintermédiation est l’un des objectifs de la Banque centrale qui souhaite à terme, ne plus intervenir qu’en dernier recours.

Il reste la question fondamentale: à quand l’élargissement suivant de la bande de fluctuation?

Une bande étroite de +/-2,5% n’est pas un objectif en soit, ni une réforme. Le processus de flexibilisation dans les pays comparables au cas marocain, qui ont effectué cette réforme d’une manière volontaire, a duré entre 5 et 15 ans, selon un benchmark présenté par Jouahri. Le gouverneur refuse toutefois de s’engager sur une durée, ni même d’annoncer une date approximative du prochain élargissement des bandes de fluctuation.

“Nous effectuerons l’élargissement lorsque nous serons prêts“, répètent à l’unisson Jouahri et Boussaid. Bref, on ne prendra aucun risque et on le fera cette fois-ci encore, sans annonce préalable.

Il est probable qu’un nouvel élargissement de l’intervalle de fluctuation interviendra au plus tard au cours du second semestre 2018. Ce serait un signal de confiance et de détermination à poursuivre cette réforme. 

LIRE EGALEMENT: 

EN DIRECT. LA CONFERENCE DE PRESSE JOUAHRI-BOUSSAID

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Avis de publication complémentaire de Convocation de l’AGO du 29 Juin 2020 de la société Afric Industries

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.