Port de Casablanca: Saisie de plus d’une demi-tonne de cocaïne en provenance l’Amérique du sud

Le 11 février 2018 à 20h23

Modifié 11 février 2018 à 20h23

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), qui relève de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), a annoncé ce dimanche 11 février que sa brigade de lutte contre le crime organisé a procédé à la saisie au port de Casablanca d’une importante quantité de cocaïne estimée à 541 kg, dissimulée dans un conteneur de marchandises en provenance de l’Amérique du sud.

Intervenue sur la base d’informations sécuritaires précises fournies par la DGST, cette opération s'inscrit dans le cadre de la coopération internationale et des efforts soutenus déployés par le BCIJ en matière de lutte contre les réseaux actifs dans le transport et le trafic international de drogues dures, a précisé le BCIJ dans un communiqué, ajoutant qu'un échantillon de la saisie a été envoyé au laboratoire de la Police scientifique en vue de déterminer le taux de concentration de la drogue.

Les éléments du BCIJ ont arrêté, dans le cadre de cette opération, six mis en cause, dont le cerveau de ce réseau criminel, un citoyen brésilien, et saisi cinq voitures préparées pour le transport et le trafic de cocaïne, ainsi que d'importantes sommes d’argent en monnaie nationale et en devises étrangères, a souligné la même source.

Les premiers éléments de l'enquête ont révélé le caractère dangereux de ce réseau criminel et ses ramifications transnationales et leurs liens avec des cartels en Amérique Latine, qui exploitent désormais la position stratégique du Royaume comme point de transit vers l'espace européen, a indiqué le BCIJ, ajoutant que les investigations se poursuivent toujours, sous la supervision du parquet compétent, pour démanteler ce réseau criminel et appréhender les autres personnes impliquées dans ce trafic.

(Avec Map)

A lire aussi


Les messages de Nasser Bourita à l’AIPAC, le puissant lobby américain pro-israélien

Invité mercredi 5 mai à une conversation avec le lobby "American Israel Public Affairs Committee" (AIPAC), Nasser Bourita est revenu sur l’évolution des relations du Maroc avec sa population juive puis avec Israël et les Etats-Unis. Dans un deuxième temps, il a expliqué que la remise en cause de l’intégrité territoriale du Maroc par le polisario, aidé par l’Iran, pourrait menacer toute la stabilité régionale.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : Comptes annuels 2019

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.