Accélération du rythme de progression du crédit bancaire en janvier 2018

Le 1 mars 2018 à 15h08

Modifié 1 mars 2018 à 15h08

Le rythme de croissance annuelle du crédit bancaire s’est accéléré à 3,2% en janvier 2018, après 2,9% un mois auparavant, indique Bank Al-Maghrib (BAM).

L’analyse par objet économique du crédit bancaire fait ressortir une atténuation de la baisse des facilités de trésorerie à 1,3% après 3,2% et un accroissement de 4,7% au lieu de 4,3% des crédits à la consommation, fait savoir BAM dans une note sur ses indicateurs clés des statistiques monétaires de janvier 2018.

Les prêts à l’équipement ont, quant à eux, vu leur taux de croissance revenir de 11,4% à 10,2%, tandis que le rythme de progression des crédits à l’immobilier a ralenti à 3,3% après 4,2%.

Par secteur institutionnel, la croissance des crédits au secteur privé a ralenti à 3,3% après 3,6%, tandis que le rythme d’accroissement des prêts aux entreprises non financières publiques s’est accéléré à 8% au lieu de 1,6%. Le taux de progression des concours alloués au secteur non financier est resté quasiment au même niveau atteint en décembre, soit 3,8%.

En glissement mensuel, le crédit bancaire s’est replié de 2%, reflétant principalement des baisses de 5,4% des facilités de trésorerie et de 1,4% des prêts à l’équipement. Les concours à l’immobilier ont, en revanche, marqué une hausse de 0,4% et ceux à la consommation ont progressé de 0,9%.

Ralentissement de la croissance de la masse monétaire

Le rythme de progression de l'agrégat monétaire M3 a ralenti de 5,5% en décembre 2017 à 4,6% en janvier 2018, pour se chiffrer à 1.249,4 milliards de DH, indique Bank Al-Maghrib.

Cette évolution recouvre principalement une décélération du rythme de croissance des dépôts à vue auprès des banques à 6,9% après 7,4%, un recul de 2,3% après une stagnation des détentions des agents économiques en titres d’OPCVM monétaires et une atténuation de la baisse des comptes à terme de 4,6% à 3,3%.

Pour leur part, les taux de croissance de la circulation fiduciaire et des placements à vue sont restés stables à 7,6% et à 5,3% respectivement.

Par contrepartie de M3, le rythme de croissance annuelle du crédit bancaire s’est accéléré à 3,2% après 2,9% un mois auparavant, alors que la baisse des réserves internationales nettes s’est atténuée à 3% contre 3,3%.

En revanche, les créances nettes sur l’Administration centrale ont vu leur progression revenir de 20,1% à 8,1%. En glissement mensuel, l’agrégat M3 a enregistré en janvier 2018 une baisse de 1,5%, reflétant essentiellement les replis de 0,4% des réserves internationales nettes et de 2% du crédit bancaire.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG MARCHES : Publication des comptes au titre de l’exercice 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.