La Terre pourrait bientôt manquer d’eau, avertit le Forum de Brasilia

Le 20 mars 2018 à 10h15

Modifié 20 mars 2018 à 10h15

L'ONU ainsi que de nombreux spécialistes et hommes politiques réunis à Brasilia ont appelé lundi 19 mars à agir au plus vite pour éviter que la Terre manque d'eau, au premier jour du Forum international de l'eau.

"Il n'y a tout simplement pas de temps à perdre", a dit dans son discours d'ouverture de la 8e édition du Forum le président brésilien Michel Temer, dont le pays, qui dispose de 18% de l'eau potable de la planète, est touché depuis 2012, dans le Nord-est, par la plus longue sécheresse de son histoire.

"Il y a un consensus", a ajouté le chef de l'Etat, "la vie sur Terre est menacée si nous ne respectons pas les limites de la nature".

L'ONU a dévoilé de son côté un rapport particulièrement inquiétant selon lequel près de la moitié de la population mondiale -3,6 milliards de personnes- vit dans des zones où l'eau peut manquer au moins un mois par an, un nombre qui pourrait atteindre 5,7 milliards en 2050.

Sous le mot d'ordre "Partager l'eau", 40.000 personnes assistent au Forum jusqu'au vendredi 23 mars, dont une quinzaine de chefs d'Etats, 300 maires de villes du monde entier, plusieurs dizaines de scientifiques et de militants écologistes.

"Près de 97% des ressources disponibles d'eau dans le monde sont dans des nappes phréatiques transfrontalières", d'où la nécessité d'une "gestion efficace des eaux partagées", a déclaré Benedito Braga, président du Conseil mondial de l'eau, institution dont le siège est à Marseille (France) et organisatrice de l'événement.

(Avec AFP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Communication semestrielle 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.