Samir. Remplacement du syndic: Le dossier transmis au parquet pour avis

Le tribunal de commerce attend l'avis du parquet sur le remplacement du syndic. Ce dernier s'est défendu ce jeudi devant une instance composée de trois juges. L'opportunité du remplacement en question. 

Samir. Remplacement du syndic: Le dossier transmis au parquet pour avis

Le 5 avril 2018 à 13h26

Modifié 5 avril 2018 à 13h26

Le tribunal de commerce attend l'avis du parquet sur le remplacement du syndic. Ce dernier s'est défendu ce jeudi devant une instance composée de trois juges. L'opportunité du remplacement en question. 

A Casablanca, le tribunal de commerce examine sérieusement le remplacement de Mohamed El Krimi, syndic judiciaire de la Samir. Le dossier a été transmis ce jeudi 5 avril au procureur du Roi, qui doit livrer son avis d'ici une semaine. Le 12 avril, se tiendra une nouvelle audience en chambre du conseil (à huis clos).

La demande de remplacement a été soumise par Abderrafii Bouhamria, juge-commissaire chargé de la liquidation. Mais c'est la Banque centrale populaire qui en a formulé la réclamation, apprend Médias 24 d'une source proche du dossier.

BCP est l'un des principaux créanciers de la Samir (1,9 MMDH). Avec la Douane et le représentant des salariés, elle est également contrôleur à la liquidation et elle est, à ce titre, censée assister le syndic dans ses missions.

C'est en ce sens que BCP reproche au syndic un manque de transparence  et son refus de communiquer certains documents liés à la procédure, affirment nos sources. Un grief que partagent d'autres contrôleurs.

Ce matin, dans la salle 6 du tribunal,  M. El Krimi a eu une demi-heure pour répliquer à ces accusations, exposant ses moyens de défense devant une instance collégiale (trois magistrats), dont Jawad Ardouz comme juge rapporteur.

Depuis sa désignation le 21 mars 2016, le syndic s'est attelé à accomplir trois types de missions: La première concerne la gestion de l'entreprise (préservation et entretien de l'unité de production, notamment), la deuxième tient à l'accomplissement des actes de procédures (vérification des créances, notamment), la cession de la Samir étant la troisième et la plus délicate. C'est d'ailleurs au niveau de cette dernière que se situe le blocage.

Une situation que d'aucuns imputent au syndic, alors que des sources évoquent, en revanche, "des pourparlers avancés avec des candidats sérieux au rachat de la Samir". Partant, l'avis du parquet et la décision du tribunal tiendront non seulement  compte des griefs formulés par BCP (et repris en partie par les contrôleurs), mais surtout de l'opportunité du changement de syndic. En d'autres termes, désigner un nouveau liquidateur débloquera-t-il ou aggravera-t-il la situation?

Rendez-vous dans une petite semaine.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Centrale Danone : Indicateurs du premier trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Saâd Dine El Otmani, invité de la 3e session du cycle politique spécial élections 2021 de l’APD