Dialogue social: Les propositions du gouvernement coûteront 6 milliards de DH à l’Etat

Le 26 avril 2018 à 17h04

Modifié 11 avril 2021 à 2h46

La proposition du gouvernement aux syndicats coûtera 6 milliards de DH, a affirmé Mustapha El Khalfi, à l'issue du Conseil du gouvernement de ce jeudi 26 avril.

L'augmentation des salaires des fonctionnaires des échelles inférieures va coûter 4 milliards de DH et permettra d'améliorer la situation de plus de 700.000 fonctionnaires, dont 120.000 au niveau des collectivités locales, a-t-il expliqué.

Pour ce qui est des allocations familiales, l'augmentation vise 380.000 personnes, sans compter les fonctionnaires des collectivités locales et des entreprises publiques. Cette opération nécessite un milliard de DH.

La proposition du gouvernement porte sur une augmentation des salaires, des allocations familiales, de la prime d’accouchement et la mise en place d’une prime d’éloignement.

Une augmentation de 300 DH concernera les fonctionnaires dont les salaires ne dépassent pas 5.200 DH. Cette augmentation sera effectuée de manière graduelle, sur trois ans, à raison de 100 DH par an. 

La première augmentation entrera en vigueur le 1er janvier 2019, la deuxième en janvier 2020 et la troisième en janvier 2021.

"Le gouvernement tient à poursuivre le dialogue social pour aboutir à un accord tripatrite visant à améliorer les revenus, diminuer les disparités et améliorer le pouvoir d'achat", a insisté El Khalfi.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Afric Industries: Indicateurs trimestriels,1er trimestre de l’année 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

La CNSS présente les mesures d’accompagnement et d’intégration des professions libérales