Buzzichelli Maroc: solution soumise au tribunal, décision le 27 septembre

Le syndic chargé du redressement de Buzzichelli a soumis sa solution au tribunal de commerce. Décision le 27 septembre. 

Buzzichelli Maroc: solution soumise au tribunal, décision le 27 septembre

Le 20 septembre 2018 à 14h17

Modifié 20 septembre 2018 à 14h17

Le syndic chargé du redressement de Buzzichelli a soumis sa solution au tribunal de commerce. Décision le 27 septembre. 

Il était temps ! Le tribunal de commerce de Casablanca a reçu le rapport du syndic Mohamed Tougani sur le bilan financier, économique et social de Buzzichelli Maroc. L’instance se prononcera jeudi 27 septembre sur la solution à retenir pour régler les difficultés de cette entreprise, en redressement depuis juillet 2017.

Contactées par Médias24, des sources judiciaires confirment le dépôt du rapport, mais se gardent de dévoiler la solution proposée par le syndic judiciaire. Le dossier est traité en Chambre de conseil, c'est-à-dire à huis clos.

Théoriquement, la solution peut consister soit en un plan de continuation (avec rééchelonnement des dettes sur une durée ne dépassant pas dix ans, etc.), soit en une cession partielle ou intégrale ou, dans le pire des cas, une liquidation de l’entreprise. S’il revient au syndic de proposer l’une d’entre elles, c’est au tribunal que revient le dernier mot.

Buzzichelli Maroc, ex-fleuron de l’industrie métallurgique, a été mise en redressement le 31 juillet 2017 sur demande de l’entreprise elle-même. Depuis, celle-ci est en période d’observation, phase qui s’étale de la date du jugement jusqu’à la proposition de solution par le syndic.

Le rapport du syndic était très attendu dans la mesure où les délais légaux pour sa soumission ont été dépassés. Prorogation comprise, le document devait être déposé dans un délai maximum de 8 mois après la mise en redressement, soit le 31 mars 2018. Au niveau du tribunal, tout a été fait pour maximiser les chances de survie de l'entreprise, d'où les latitudes en matière de délais, sachant que leur dépassement n'entraîne aucune sanction. 

En cessation de paiement, l’entreprise fait valoir une dette de 280 MDH, dont 230 MDH de dettes fournisseurs. Clients mauvais payeurs et concurrence internationale (coréenne notamment) figurent, entre autres, parmi les causes des difficultés avancées par le management de Buzzichelli, dans un contexte où tout le secteur est en berne.

La situation de Buzzichelli a affecté l’une de ses filiales, Buzzichelli Logistics & Services. Celle-ci fait également l’objet d’une procédure de redressement judiciaire. Sa cessation de paiement a été constatée par le tribunal de commerce, qui avait rendu son jugement prononcé le 18 juin 2018.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMORENTE INVEST : Indicateurs d’activité du T4 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.