Trois conseils pour défendre le Maroc contre Sholz devant le CIRDI

 Dans son litige face à Sholz au CIRDI, le Maroc sera défendu par trois juristes. Il s’agit de Me Dany Khayat, de Me José Caicedo et de Leila Slassi. 

Trois conseils pour défendre le Maroc contre Sholz devant le CIRDI

Le 12 février 2019 à 12h43

Modifié 11 avril 2021 à 2h39

 Dans son litige face à Sholz au CIRDI, le Maroc sera défendu par trois juristes. Il s’agit de Me Dany Khayat, de Me José Caicedo et de Leila Slassi. 

Au CIRDI, le Maroc a désigné trois avocats-conseils pour l’assister dans le conflit l’opposant à la société allemande Sholz Holding. Il s’agit respectivement de Me Dany Khayat et Me José Caicedo, du cabinet Mayer Brown (France, Paris) et de Laila Slassi juriste marocaine du cabinet Afrique Advisors (Casablanca, Maroc).

Au Maroc, Afrique Advisors est le correspond exclusif de Mayer  Brown, cabinet d’avocat à l’envergure internationale. 

Le litige concerne un « projet d’industrie métallurgique». A l’origine de la requête, Sholz conteste une « mesure de sauvegarde appliquée par le Maroc sur l’importation des déchets ferreux et l’exportation de fil de béton », correspondant à l’activité de la filiale marocaine de la requérante.

Scholz Holding GmbH fait valoir le traité bilatéral relatif à l’investissement conclu entre le Maroc et l’Allemagne en 2001. Elle réclame 60 millions d’euros au Royaume.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SAHAM ASSURANCE: Indicateurs d’activité du 1er semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.