Automobile: le japonais Mitsui construit sa 1ère usine africaine à Tanger

L'usine Mitsui Kinzoku Act sera spécialisée dans la fabrication de la dernière génération des mécanismes de verrouillage de portes destinés à l’industrie automobile. Elle devra employer près de 100 personnes lors de sa phase initiale.

Automobile: le japonais Mitsui construit sa 1ère usine africaine à Tanger

Le 3 avril 2019 à 9h28

Modifié 10 avril 2021 à 20h56

L'usine Mitsui Kinzoku Act sera spécialisée dans la fabrication de la dernière génération des mécanismes de verrouillage de portes destinés à l’industrie automobile. Elle devra employer près de 100 personnes lors de sa phase initiale.

L’équipementier automobile japonais Mitsui Kinzoku Act a lancé, mardi 2 avril à la Tangier Automotive City, la construction de son usine de production de mécanismes de verrouillage de portes, le premier du genre en Afrique, pour un investissement global de 12,5 millions d’euros.

Cette usine s’étale sur un terrain de 20.026 m2. Sa première phase consiste en l’édification d’un centre de production de 5.600 m2, doté de lignes d’assemblage, ultimes technologies de Mitsui Kinzoku Act, ainsi que d’un bâtiment administratif de 1.200 m2.

Ce site industriel, spécialisé dans la fabrication de la dernière génération des mécanismes de verrouillage de portes destinés à l’industrie automobile, devra employer près de 100 personnes lors de sa phase initiale et devrait, à terme, en atteindre 300 personnes.

A partir de sa nouvelle usine à Tanger, le groupe compte fournir ses clients, actuels et futurs, établis aussi bien au Maroc qu’en Europe, notamment les sites de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Mitsui Kinzoku Act Corporation, qui dispose de plus de 10 implantations industrielles dans le monde et quelques 6.400 salariés, compte parmi ses clients les alliés Renault-Nissan-Mitsubishi, Toyota, FCA, Honda, Ford, Subaru et autres géants du secteur.

(Avec MAP)

A lire aussi


Les messages de Nasser Bourita à l’AIPAC, le puissant lobby américain pro-israélien

Invité mercredi 5 mai à une conversation avec le lobby "American Israel Public Affairs Committee" (AIPAC), Nasser Bourita est revenu sur l’évolution des relations du Maroc avec sa population juive puis avec Israël et les Etats-Unis. Dans un deuxième temps, il a expliqué que la remise en cause de l’intégrité territoriale du Maroc par le polisario, aidé par l’Iran, pourrait menacer toute la stabilité régionale.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Wafabail : Résultats au 31 décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.