La Barbade décide de retirer sa reconnaissance de la »rasd »

Le Gouvernement de la Barbade, qui a gelé sa reconnaissance de la pseudo "rasd" en 2013, a décidé, ce vendredi, de retirer sa reconnaissance de la "rasd".

La Barbade décide de retirer sa reconnaissance de la »rasd »

Le 22 juin 2019 à 9h31

Modifié 10 avril 2021 à 21h23

Le Gouvernement de la Barbade, qui a gelé sa reconnaissance de la pseudo "rasd" en 2013, a décidé, ce vendredi, de retirer sa reconnaissance de la "rasd".

Le gouvernement de la Barbade va poursuivre les actions déjà entreprises par plus de 162 pays à travers le monde, indique un communiqué conjoint signé à l’issue de la visite au Maroc de la Première ministre de la Barbade, Mia Mottley.

Le gouvernement de la Barbade appelle toutes les parties à poursuivre, de bonne foi, les négociations, en vue de maintenir le momentum initié par le plan d’autonomie, qui est crédible, sérieux et réaliste, et de favoriser une solution politique basée sur le réalisme et dans l’esprit de compromis, dans le cadre de l’intégrité territoriale du Maroc et conformément au Conseil de Sécurité de l’ONU, ajoute le communiqué conjoint.

A cet égard, le gouvernement de la Barbade reconnaît l’engagement du Royaume du Maroc dans le processus politique et son entière coopération avec le Secrétaire général des Nations Unies et son Envoyé personnel afin de parvenir à une solution politique définitive et mutuellement acceptée, souligne le document.

(MAP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Afric Industries: convocation de l’assemblée générale ordinaire annuelle

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.