La DGSN veut renforcer la coopération avec les polices de la région MENA

La 4ème réunion des chefs des polices d’Afrique du nord, du Moyen-Orient, des Iles Comores, du Soudan, de la Somalie, de Djibouti et de la Mauritanie s’est ouverte à Marrakech ce lundi 25 novembre pour durer jusqu’au 26, en présence du secrétaire général de l’organisation d’Interpol. Son objectif est de renforcer la coopération entre cette organisation policière et les pays participants.

La DGSN veut renforcer la coopération avec les polices de la région MENA

Le 25 novembre 2019 à 13h49

Modifié 11 avril 2021 à 2h44

La 4ème réunion des chefs des polices d’Afrique du nord, du Moyen-Orient, des Iles Comores, du Soudan, de la Somalie, de Djibouti et de la Mauritanie s’est ouverte à Marrakech ce lundi 25 novembre pour durer jusqu’au 26, en présence du secrétaire général de l’organisation d’Interpol. Son objectif est de renforcer la coopération entre cette organisation policière et les pays participants.

C’est dans un grand hôtel de la ville ocre que se sont rencontrés les Chefs policiers d’Afrique du nord et du Moyen-Orient pour partager leurs expériences respectives contre les menaces criminelles.

Après la diffusion d’une vidéo sur les missions de la DGSN puis d’Interpol, le directeur central de la police judiciaire a fait part de la volonté du Maroc de renforcer l’échange d’informations avec les représentants des pays présents ainsi qu’avec l’organisation internationale dont le siège est à Lyon.

Selon Mohamed Dkhissi, la DGSN et la DGST souhaitent en effet partager avec leurs homologues nord-africains, arabes et européens leur expérience et leur succès contre le crime organisé (trafic de drogue, voitures volées, immigration irrégulière …) ainsi que contre le terrorisme.

Au terme de l’intervention du Chef de la PJ, le SG d’Interpol a mis en garde les criminels transfrontaliers en affirmant qu’ils n’étaient plus à l’abri grâce à la coopération internationale.

Jürgen Stock a affirmé que les polices de la région MENA s’étaient beaucoup rapprochées d’Interpol. Ainsi, leur accès aux bases de données de l’organisation avait augmenté de 30% en une année et le taux de résolution de certaines affaires s’était amélioré de 37% durant la même période.

Lors de la (courte) conférence de presse qui a suivi, Médias24 a interrogé le secrétaire général et le patron de la PJ marocaine sur les résultats concrets de la dite collaboration exemplaire.

Si nos interlocuteurs n’ont pas souhaité fournir de chiffres précis relatifs aux affaires criminelles marocaines résolues grâce à l’aide d’Interpol, Jurgen Stock a déclaré que la coopération entre ses services et le Maroc ne connaissant pas d’arrêt et avait lieu 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

« Cette coopération consiste en un échange d’informations qui a abouti à plusieurs success-stories en particulier en matière de terrorisme.

« Interpol ne lance pas d’enquêtes mais se contente de supporter ses partenaires comme le Royaume en lui fournissant des données judiciaires permettant de connaitre le pedigree d’un individu soupçonné d’être membre d’un réseau international », a expliqué le secrétaire général.

Souhaitant répondre également à la question, le directeur central de la PJ a affirmé que la plupart du temps, la collaboration consistait à identifier des membres de réseaux criminels spécialisés dans le trafic de voitures volées.

« Il y a aussi des cas de terroristes présents dans certains pays que je ne nommerais pas et que les services marocains arrivent à identifier.

« Nous avons aussi pu interpeller sur le territoire national des personnes faisant l’objet d’une fiche rouge de recherche avant de les extrader », a conclu Dkhissi qui a ajouté que la plateforme de dialogue accueillie au Maroc allait raffermir les liens de coopération et aboutir à l’élaboration d’une stratégie commune pour améliorer l’efficience sécuritaire en Afrique, au Moyen-Orient et dans le reste du monde.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

DOUJA PROMOTION : Résultats annuels au 31 Décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.