Balance commerciale. Baisse de la facture énergétique en 2019

BALANCE COMMERCIALE 2019. Baisse de la facture énergétique de 7,2% au terme de l'année 2019. Bon comportement de l'industrie automobile à l'export. L'accroissement des importations provient essentiellement de la hausse des achats de biens d'équipement.

Balance commerciale. Baisse de la facture énergétique en 2019

Le 4 février 2020 à 15h14

Modifié 11 avril 2021 à 1h26

BALANCE COMMERCIALE 2019. Baisse de la facture énergétique de 7,2% au terme de l'année 2019. Bon comportement de l'industrie automobile à l'export. L'accroissement des importations provient essentiellement de la hausse des achats de biens d'équipement.

Les échanges commerciaux au titre des biens enregistrent à fin décembre 2019 un accroissement des importations (+9.573 MDH) plus important que celui des exportations (+6.579 MDH), ce qui se traduit par une hausse du déficit commercial de 1,5% ou +2.994 MDH. Néanmoins, le taux de couverture demeure stable à 57,4%.

Les principaux chiffres (en millions de DH). Source: Ofice des changes. Chiffres provisoires.

La hausse des importations de biens est due principalement à l’accroissement des importations de biens d’équipement (+6.647 MDH), des achats de produits finis de consommation (+4.615 MDH) et de demi produits (+4.496 MDH). En revanche, les importations de produits énergétiques et de produits bruts baissent respectivement de 5.894 MDH et 2.457 MDH.

L’accroissement des importations de biens d’équipement (+5,5%) s’explique principalement par la hausse des acquisitions d’avions : 7.996 MDH à fin décembre 2019 contre 4.804 MDH à fin décembre 2018, soit +3.192MDH, ce qui représente 33,3% de la hausse totale des importations.

Les importations des produits alimentaires et de l’or industriel augmentent respectivement de 4,4% et 79,1%. La part de ces achats représente 9,8% du total des importations à fin décembre 2019.

En revanche, la facture énergétique recule pour atteindre 76.407 MDH à fin décembre 2019 contre 82.301 MDH une année auparavant, soit une baisse de 5.894 MDH. Sa part dans le total des importations perd 1,5 point se situant, ainsi, à 15,6% contre 17,1%.

La baisse de la facture énergétique (-7,2%) s’explique essentiellement par le recul des approvisionnements en gasoil et fuel-oil atteignant 38.770 MDH contre 41.537 MDH à fin décembre 2018 (-2.767 MDH). Cette évolution est due à la baisse conjointement des quantités importées (6.891mT contre 7.124mT, soit -3,3%), et des prix de 3,5% (5.626 DH/T à fin décembre 2019 contre 5.830 DH/T un an auparavant).

En 2019, les exportations enregistrent une hausse de 2,4% ou +6,6 milliards de DH : 282.020 MDH contre 275.441MDH un an auparavant. Cette hausse fait suite à l’accroissement des exportations des secteurs suivants :

> Automobile : 77.132 MDH contre 72.367 MDH, soit +6,6% ou +4.765 MDH ;

> Agriculture et agro-alimentaire : 60.849 MDH contre 58.447 MDH, soit +4,1% ou +2.402 MDH ;

> Aéronautique : 15.821 MDH contre 14.744 MDH, soit +7,3% ou +1.077 MDH ;

> Industrie pharmaceutique : 1.276 MDH contre 1.257 MDH, soit +1,5% ou +19 MDH.

En revanche, les ventes du secteur des phosphates et dérivés, du secteur du textile et cuir, du secteur « autres extractions minières », et celles du secteur électronique enregistrent des baisses respectivement de -3.044 MDH, -879 MDH, -333 MDH et -281 MDH.

Évolution des exportations des principaux secteurs

La dynamique des exportations du secteur automobile à fin décembre 2019 résulte essentiellement de la progression des ventes du câblage (31.982 MDH au lieu de 29.366 MDH une année auparavant, soit +8,9% ou +2.616 MDH) et dans une moindre mesure de l’intérieur véhicules et sièges (4.831 MDH contre 4.230 MDH, soit +14,2% ou +601 MDH). La part de ce secteur dans le total des exportations s’élève, ainsi, à 27,3% contre 26,3% un an auparavant.

L’Ecosystème de la construction automobile représente la part la plus importante : 43,9% à fin décembre 2019 en baisse de 3,5 points par rapport à fin décembre 2018, suivi du câblage avec 41,5% qui a gagné 0,9 point par rapport à l’année précédente.  

En revanche, la baisse des exportations des phosphates et dérivés à fin décembre 2019  provient principalement de la diminution des ventes des engrais naturels et chimiques (-1.778 MDH) et celles des phosphates (-987 MDH). La part de ce secteur dans le total des exportations recule, ainsi, à 17,4% (18,9 % à fin décembre 2018).

Exportations par principaux produits en 2019 (millions de DH). Source: Office des changes. Chiffres provisoires.

Importations par principaux produits en 2019 (millions de DH). Source: Office des changes. Chiffres provisoires.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Extrait du Prospectus visé par l’AMMC relatif à l’augmentation de capital d’Atlanta au titre de la fusion-absorption de Sanad.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

URGENT Covid. 132 nouveaux cas et 1 décès ce mardi 30 novembre 2021