Othmane Benjelloun et Mohamed Kettani répondent vertement à Chakib Alj

Echange corsé entre les deux instances, CGEM et GPBM. Après le courrier adressé par Chakib Alj au GPBM, voici la réponse de ce dernier qui ne fait pas dans la dentelle. Certains mots crépitent comme des salves.

Othmane Benjelloun et Mohamed Kettani répondent vertement à Chakib Alj

Le 28 mars 2020 à 14h59

Modifié 11 avril 2021 à 2h45

Echange corsé entre les deux instances, CGEM et GPBM. Après le courrier adressé par Chakib Alj au GPBM, voici la réponse de ce dernier qui ne fait pas dans la dentelle. Certains mots crépitent comme des salves.

Dans une lettre co-signée par le président et le vice-président Othman Benjelloun et Mohamed Kettani, le GPBM répond du tac au tac à Chakib Alj, président de la CGEM. L’information a été publiée en primeur par le360. Ce dernier avait adressé au Groupement professionnel des banques du Maroc, un courrier daté du 26 mars et dans laquelle il avait employé un ton que l’on peut diplomatiquement qualifier de très ferme. D’autres diront qu’il a tancé les banques. Ces dernières ne l’ont pas accepté.

Les accusations. Chakib Alj avait pris un ton accusateur. Selon lui, « beaucoup d’entreprises peinent à financer leur besoin en fonds de roulement en cette période de crise due au Coronavirus. Il y a un décalage entre le traitement de beaucoup de cas et les objectifs énoncés et qui consistent à accompagner le tissu économique pendant la crise. Il est urgent de mettre en place le dispositif prévu avec la CCG à un niveau suffisant. Les banques ont augmenté leurs marges et la tarification des emprunts », accuse le président de la CGEM. 

La réponse. « Le contenu et le ton de votre lettre sont pour le moins inadmissibles », rétorque le GPBM sous la double signature de Benjelloun et Kettani. « Vos attaques et allégations contre le secteur bancaire marocaine sont dénuées de tout fondement ». Et comme si cela ne suffisait pas, « ils ne sont pas à la hauteur de la responsabilité nationale que nous devons tous assumer ». Bigre.

Et ce n’est pas fini.

« Le secteur bancaire est indigné par ce genre de discours qui divise et tend à semer inutilement la panique ». Et, dans une sorte de défi-dénégation: « nous ne céderons pas, parce que nous sommes mobilisés ». Et une annonce importante, la plus importante: jusqu’à aujourd’hui, nous finalisions avec le ministère des Finances et la CCG, les modalités de mise en oeuvre des engagements pris au sein du Comité de veille économique, concernant les reports d’échéances de crédits et l’octroi de crédits de fonctionnement.

Après avoir rappelé en conclusion le « contenu inadmissible et infondé » du courrier du président de la CGEM, le président et le vice-président du Groupement s’adressent directement à chaque entreprise et à chaque ménage pour leur exprimer leur soutien. Et demandent au président de la CGEM (le mettent au défi), de leur communiquer la liste des clients qui se seraient heurtées aux difficultés soulevées dans sa lettre.

Ci-dessous, le fac-similé du courrier du GPM, dont nous avons au préalable vérifié l’authenticité:

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMORENTE INVEST : VISA DE L’AMMC SUR LE DOSSIER D’INFORMATION RELATIF AU PROGRAMME D’ÉMISSION DE BILLETS DE TRÉSORERIE d’UN PLAFOND DE 300 MDH

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

PLF2022: conférence de presse de Nadia Fettah

Essaouira : découverte des plus anciens objets de parure à la grotte de Bizmoune