Production de l’hydrogène vert au Maroc: un accord signé à Berlin

Le Maroc et l’Allemagne ont signé un accord relatif au développement du secteur de la production de l’hydrogène vert. Il s'agit du projet porté par Masen "Power-to-X" et d'une plateforme de recherche qui lui sera dédiée. 

Production de l’hydrogène vert au Maroc: un accord signé à Berlin

Le 10 juin 2020 à 16h42

Modifié 11 avril 2021 à 2h46

Le Maroc et l’Allemagne ont signé un accord relatif au développement du secteur de la production de l’hydrogène vert. Il s'agit du projet porté par Masen "Power-to-X" et d'une plateforme de recherche qui lui sera dédiée. 

L’accord a été signé, mercredi 10 juin à Berlin, par l’ambassadeur du Maroc en Allemagne, Zohour Alaoui et le ministre fédéral de la Coopération économique et du développement, Gerd Müller.

Liant le ministère marocain de l’Energie, des mines et de l’environnement et le ministère allemand de la Coopération économique et du développement, l’accord vise à développer le secteur de la production d’hydrogène vert et à mettre en place des projets de recherche et d’investissement dans l’utilisation de cette matière, source d’énergie écologique.

Deux premiers projets, qui ont déjà été annoncés dans la déclaration d’intention, seront mis en œuvre.

Il s’agit du projet « Power-to-X » pour la production de l’hydrogène vert proposé par l’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen) et la mise en place d’une plateforme de recherches sur « Power-to-X », le transfert des connaissances et le renforcement des compétences en partenariat avec l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen).

Une unité de production d’hydrogène en Afrique 

A cette occasion, Zohour Alaoui a mis l’accent sur l’importance de l’accord pour le Maroc qui jouit de la confiance et de la crédibilité dans le domaine des énergies renouvelables. Eu égard à cette dynamique, le développement du secteur de l’hydrogène vert est prometteur, a-t-elle dit.

« Nous sommes convaincus que l’accord signé avec l’Allemagne est solide et aboutira à des projets concrets », a fait valoir Mme Alaoui, précisant qu’à travers cet accord, le Maroc pourrait mettre en place la première unité de production de l’hydrogène en Afrique.

Dans une déclaration similaire, Gerd Müller a indiqué que le cadre de la coopération entre les deux pays comprend un intérêt pour les domaines de l’hydrogène et le méthanol, a-t-il affirmé.

Le Maroc et l’Allemagne sont liés, depuis 2012, par un partenariat énergétique qui accorde un intérêt particulier au secteur des énergies renouvelables comme étant un moteur de coopération économique bilatérale.

Les projets inclus dans la déclaration d’intention signée ce mercredi constituent l’aboutissement d’une série de projets de coopération énergétique, dont le programme marocain d’énergie solaire.

Auparavant, le ministre allemand de l’Economie, Peter Altmaier, avait présenté la « Stratégie nationale allemande sur l’hydrogène », d’un coût global de 7 milliards d’euros, dont deux milliards seront alloués à la coopération avec des partenaires internationaux.

Cette stratégie vise à améliorer les conditions-cadres de production et d’utilisation de l’hydrogène, à mettre en place les structures d’approvisionnement nécessaires et à faire avancer la recherche scientifique et les innovations.

Lire aussi:

Le Maroc, exportateur de pétrole vert avant 2030

Energies renouvelables: le Maroc prépare sa feuille de route « Power to X »

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – Indicateurs financiers trimestriels à fin Mars 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Saâd Dine El Otmani, invité de la 3e session du cycle politique spécial élections 2021 de l’APD