Première lecture dans la nomination des 20 ambassadeurs par le Roi Mohammed VI

Les récentes nominations d'ambassadeurs, lors du conseil des ministres du lundi 6 juillet, imposent une première lecture, basée sur les profils et sur les parcours des intéressés. Les nominations ont concerné plusieurs pays en Afrique, dans le Monde Arabe, en Europe, en Amérique Latine, en Asie et en Océanie.

Première lecture dans la nomination des 20 ambassadeurs par le Roi Mohammed VI

Le 8 juillet 2020 à 16h21

Modifié 10 avril 2021 à 22h45

Les récentes nominations d'ambassadeurs, lors du conseil des ministres du lundi 6 juillet, imposent une première lecture, basée sur les profils et sur les parcours des intéressés. Les nominations ont concerné plusieurs pays en Afrique, dans le Monde Arabe, en Europe, en Amérique Latine, en Asie et en Océanie.

Quatre remarques viennent d’emblée à l’esprit à la lecture des 20 noms (Mme Mounia Boucetta, SG du ministère et 19 ambassadeurs):

-la représentativité des femmes: 20% des nominations;

-le rajeunissement des titulaires;

-le principe d’alternance dans les postes de responsabilité;

-la présence de personnalités issues du secteur privé, des milieux d’affaires ou proches d’eux.

Mme Mounia Boucetta, nommée ambassadeure-Secrétaire générale du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, est la première femme à occuper ce poste, qui avait été la rampe de lancement d’un certain Nasser Bourita.

Mounia Boucetta avait commencé à être connue au ministère du commerce et de l’Industrie où elle avait dirigé le commerce intérieur avant de devenir secrétaire générale de ce même ministère.

Unanimement appréciée, personnalité compétente et discrète, connue par sa forte capacité de travail, elle avait également dirigé la société Madaef, bras de la CDG dans le secteur touristique. Elle a dirigé cette filiale de 2014 à 2017 avant d’être appelée en tant que secrétaire d’Etat auprès du ministre des AE

De son côté, Nabila Freidji, bien connue des milieux du patronat et dans le secteur de la communication, a été choisie pour être ambassadeure en Norvège.

Très active dans la société civile nationale et à l’étranger, notamment en tant que Présidente du Réseau des Femmes Leaders Africaines, cette expérience lui sera certainement très utile.

20% des ambassadeurs nommés sont issus du monde économique et des affaires. C’est le cas, notamment, de Hakim Hajoui, nommé ambassadeur au Royaume Uni, sachant que Londres est un poste prestigieux traditionnellement occupé par des titulaires de haut niveau. Agé de 37 ans, M. Hajoui a occupé avant sa nomination la fonction de Directeur de cabinet du Président-Directeur général d’OCP, depuis 2016.

Notons également, dans la même lignée, la désignation de Hicham Elaloui, manager connu notamment pour avoir occupé auparavant le poste de directeur des études stratégiques à Tanger-Med (2014-2019) et auparavant le poste de directeur de la zone franche (Tanger, 2012-2014). M. Elaloui a été nommé ambassadeur à Cuba.

Les nouvelles nominations ont également consacré les carrières diplomatiques abouties, avec la nomination à de nouveaux postes, d’ambassadeurs ayant donné la pleine mesure de leurs expériences dans les postes qu’ils avaient occupés jusqu’à présent: Hassan Naciri, ambassadeur au Sénégal; Driss Isbayene, ambassadeur au Mali; Zakaria Koumiri, ambassadeur en Tanzanie; Mohamed Ait Ouali, ambassadeur en Algérie; Mohamed Hamzaoui, ambassadeur aux Emirats arabes unis; et Karim Medrek, ambassadeur en Suède.

Même approche dans les cas de Directeurs ayant fait leurs preuves dans les missions qui leur ont été confiées à la tête de leurs départements respectifs. Il s’agit de Abderrazak Laassel, Directeur de l’Union africaine, nommé ambassadeur au Kenya; et de Mme Bouchra Kadiri Boudchich, ambassadeur au Panama; et Mohamed Sbihi, Directeur des affaires africaines nommé ambassadeur en Grèce.

La liste comprend, dans le cadre d’une alternance effective aux postes de responsabilités, des profils qui assumeront pour la première fois les fonctions d’ambassadeurs. Il s’agit de Mohamed Rachid Maaninou, ambassadeur au Kazakhstan; Issam Taib, ambassadeur en Guinée; Abderrahim Mouziane, ambassadeur chef du Bureau de représentation du Royaume du Maroc à Ramallah; ainsi que Hicham Dehane, chef de division au sein de la direction de l’Union africaine, nommé ambassadeur en République dominicaine.

La liste comprend également d’anciens consuls élevés au poste d’ambassadeurs. Il s’agit de Abderrahim Rahali, ambassadeur en Thaïlande ; et de Mme Wissane Zailachi, ambassadeur auprès du Commonwealth d’Australie, ainsi que de Ali Benaissa, ambassadeur au Koweït.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

ADDOHA : Résultats semestriels au 30.06.2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.