Malgré la pandémie, l’indice du climat des affaires au Maroc s’améliore au T3 (iCAM)

Pour le troisième trimestre 2020, l’iCAM, l’indice du climat des affaires au Maroc, est en nette amélioration malgré la hausse des cas de coronavirus. 

Malgré la pandémie, l’indice du climat des affaires au Maroc s’améliore au T3 (iCAM)

Le 20 octobre 2020 à 14h40

Modifié 10 avril 2021 à 22h58

Pour le troisième trimestre 2020, l’iCAM, l’indice du climat des affaires au Maroc, est en nette amélioration malgré la hausse des cas de coronavirus. 

En partenariat avec Insightek, l’agence Euros Agency Africa publie les derniers résultats de l’iCam, l’indice trimestriel du climat des affaires au Maroc.

« Pour cette édition, près de 1.200 chefs d’entreprises marocaines de tailles variées, et représentant l’ensemble des secteurs d’activités, ont été interrogés. Avec un taux de réponses de 25% et représentant 80% des secteurs d’activité », annonce Euros Africa Agency dans un communiqué.

Indice de base 100, l’iCAM peut varier de 0 à 200. Le score 0 reflétant un fort pessimisme et 200 un fort optimisme des décideurs économiques quant à leurs activités actuelles et prévisionnelles.

Pour ce 3e trimestre, il ressort que le sentiment de confiance dans les milieux d’affaires s’améliore malgré l’aggravation de la situation épidémiologique. L’indice iCAM agrégé (de la situation actuelle et de celle à 6 mois) est de 82,5, en nette amélioration par rapport au trimestre dernier où l’indice agrégé était de 40,8.

Sur le sentiment de confiance des dirigeants sollicités quant à la situation actuelle dans les milieux d’affaires, l’indice iCAM affiche un score de 82,1 sur le troisième trimestre. Lors du second trimestre, il était de 25. Une hausse qui survient « suite au déconfinement et à la reprise de l’activité économique dans le Royaume », explique Euros Agency Africa.

Concernant leurs niveaux de confiance sur le climat des affaires au cours des 6 prochains mois, le score est de 82,8 au 3e trimestre 2020 contre 58,6 au second trimestre 2020. « Si le déconfinement progressif a permis une reprise de l’activité, le redémarrage est plus lent que prévu et les incertitudes restent fortes quant à l’évolution de la pandémie et son impact sur les perspectives. Les décideurs économiques sont également en attente de la mise en place effective du plan de relance gouvernemental », souligne Euros Agency Africa.

Pour information, voilà sur quoi se base l’indice iCAM pour être établi:

  • La mesure de la situation actuelle est basée sur deux critères et se mesure en comparaison au trimestre précédent: (1) l’activité actuelle en comparaison au trimestre précédent et (2) le carnet de commandes en comparaison au trimestre précédent. Les entreprises peuvent les qualifier de « en hausse », « stable » ou « en baisse ».
  • La mesure des prévisions d’activité pour les six prochains mois est basée sur deux critères et se mesure en comparaison au semestre actuel: (1) l’activité prévisionnelle en comparaison au semestre actuel et les (2) investissements prévisionnels en comparaison au semestre actuel. Elles peuvent les qualifier de « en hausse », « stable » ou « en baisse ».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS : Comptes & Résultats au 31 Décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

PLF2022: conférence de presse de Nadia Fettah

Essaouira : découverte des plus anciens objets de parure à la grotte de Bizmoune