Terrorisme : Le Maroc en passe de regagner sa position de pays sûr (rapport GTI 2020)

Terrorisme : Le Maroc en passe de regagner sa position de pays sûr (rapport GTI 2020)

Le 1 décembre 2020 à 15h12

Modifié le 11 avril 2021 à 2h49

Le rapport Global Terrorism Index (GTI) 2020 consacré à l’évolution du terrorisme vient d’être publié par le think tank australien l’institut pour l’économie et la paix. Contrairement à l’édition 2019 qui avait vu le Maroc chuter de 40 places après les meurtres d’Imlil, l’année 2020 lui a permis de gagner 10 places en se classant 102ème sur 163 pays et de se rapprocher des pays les plus sûrs de la planète.

Depuis 8 ans, un rapport annuel sur l’indice du terrorisme dans le monde décortique la situation sécuritaire de 163 pays pour savoir lesquels sont les plus impactés par le risque terroriste en les classant du pays le plus impacté avec un score de 10 au moins impacté avec un score proche de zéro. Selon l’édition 2020, le Maroc est de moins en moins impacté avec un score de 0,565 qui se rapproche de plus en plus de zéro.

En un an, le Royaume passe de risque terroriste faible à très faible

Avec un gain de 10 places en une année, le Maroc s’est non seulement classé 102ème sur 163 pays contre 92ème en 2019 mais a également pu intégrer la catégorie risque terroriste très faible avec un impact économique d’à peine 69,6 millions de dollars.

S’il fait désormais partie de la catégorie des pays «à très faible impact», c’est grâce à ses indicateurs réduits qui mesurent les incidents terroristes durant l’année étudiée, le nombre des décès dus à des attentats, des victimes de blessures corporelles et des dommages matériels occasionnés

Classé parmi les pays les plus sûrs de la région MENA et Maghreb

Sachant que le Maroc a subi neuf attaques terroristes avec 32 morts entre 2007 et 2019, il se positionne à la 4ᵉ place de la région MENA derrière les Emirats arabes unis, Oman et enfin la Mauritanie.

Au niveau du Maghreb, il est classé 2ᵉ juste derrière la Mauritanie, qui occupe la 135ᵉ place, avec un score de 0, soit dans la catégorie des pays les plus sûrs en termes de risques terroristes.

Loin devant l’Algérie et la Tunisie

Le voisin algérien qui occupe le 65ème rang mondial est classé 3ème au niveau du Maghreb avec un score de 2,696, suivi de la Tunisie (49ᵉ avec un score de 3,858) et de la Libye (16ᵉ et score de 6,25).

Pour ce qui est des pays les plus touchés par le terrorisme, l’Afghanistan qui figure à la première place avec un score de 9,595 sur 10 est suivi par l’Irak qui a un score de 8,682, par le Nigeria (8,314), la Syrie (7,778), la Somalie (7,645), le Yémen (7,581), et le Pakistan (7,541).

Encore 30 places à rattraper avant de revenir au niveau de 2018

S’il convient de saluer le bond du Maroc en une année, désormais beaucoup moins impacté économiquement par des incidents terroristes, il faut cependant rappeler que le Royaume était classé en 132ème position à la fin de l’année 2017.

En effet, au lendemain des attentats d’Imlil (décembre 2018) qui avaient coûté la vie à deux touristes scandinaves, le Royaume avait perdu 40 places en se classant 92ème sur 163 pays.

Sachant que ce drame était la première attaque meurtrière depuis 2015 et que les services de renseignements ne cessent de démanteler des cellules terroristes, le Royaume peut espérer atteindre dans 1 ou 2 ans la 135ème place, niveau de classement des pays sans risque terroriste.

Quoiqu’il en soit, les chiffres de l’année 2020 montrent que le Maroc est un des pays les plus sûrs de la planète et qu’il se permet même le luxe d’être mieux classé que la Hongrie et juste derrière Taiwan.

Quid du bilan mondial 2020 ?

Au niveau mondial, le nombre de décès dus au terrorisme a diminué pour la cinquième année consécutive en 2019, pour s’établir à 13.826, soit une baisse de 15% par rapport à l’année précédente.

En effet, seuls 63 pays ont enregistré au moins un décès lié au terrorisme soit le nombre le plus faible depuis 2013.

La baisse du terrorisme s’est accompagnée d’une réduction de l’impact économique mondial du terrorisme, qui a diminué de 25% pour s’établir à 16,4 milliards de dollars américains en 2019.

Cependant, les véritables répercussions économiques du terrorisme sont beaucoup plus importantes car ces chiffres ne tiennent pas compte des répercussions indirectes sur les entreprises, les investissements et les coûts associés aux organismes de sécurité dans la lutte contre le terrorisme.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.